• août 2017
    L Ma Me J V S D
    « mar    
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  
  • Accueil
  • > JAGDGESCHWADER 26 « SCHLAGETER »

JAGDGESCHWADER 26 « SCHLAGETER »

  • Au déclenchement de la guerre, seulement les Gruppen I et II existaient, le Gruppe III est apparu peu de temps après. Le Geschwader tout entier était resté sur le front de l’Ouest jusqu’au moment ou il fut appelé pour prendre part à la campagne de France et plus tard, pour la bataille d’Angleterre. En Avril 1941, le JG26  fut retiré brièvement en Allemagne, d’où le 7.Staffel prit la direction de la Sicile pour opérer au dessus de Malte, tandis que le reste de l’unité retourna en France pour occuper les aérodromes de la région de St Omer. Durant l’Eté 1941, le JG26 commença sa reconversion sur Fw 190 et en Mars 1942,le 10.(Jabo)/JG26 fut créé, équipé de Bf 109 et de Fw 190 pour attaquer les cibles se situant dans le Sud de l’Angleterre et dans la Manche. En Février 1943, ce Staffel fut absorbé par une nouvelle unité, le SKG10. Le 19 Août 1942, le JG26 était fortement engagé au dessus de Dieppe et a réclamé un très grand nombre de victoires. Durant le même mois, le 11.Staffel fut formé comme unité de chasse en haute altitude, mais en Novembre elle fut déplacée sur le front Méditerranéen et devint une partie du JG51. Au sein du JG26 un nouveau 11.Staffel était formé, suivi en Avril 1943 par le 12.Staffel. Le Geschwader continuait ses opérations en France, et déplacé dans le secteur de l’espace aérien de Paris après le Jour-J puis aux Pays-Bas à la fin Août 1944. Les lourds combats aériens soutenus continuaient et à la fin de 1944 le JG26 fut forcé de se retirer en Allemagne, dans les aérodrome autour du Rhin.
  • Durant la grande attaque du nouvel an 1945, le JG26 décollait avec le III./JG54 (qui plus tard deviendra une partie du JG26) pour attaquer Grimbergen et Evère, près de Bruxelles. Environ 180 appareils furent impliqués, dont beaucoup de Fw 190D-9,et à Evère 120 avions alliés ont été détruit au sol, incluant de nombreux Spitfire du 416 Sqn de la RAF. Durant les derniers mois de la guerre, le JG26 fut transféré au Nord de l’Allemagne et se rendit aux alliés en Mai.

sources :  Aircraft of the luftwaffe fighter aces I (B. Barbas)

__________________________________________________

 Emblèmes du JG26 :

jg26. : JG26

Stab.JG26 : Stab JG26

I./JG26

1.jg.26 debut : 1./JG26 (début) - 1.jg26 tardif : 1./JG26 (tardif) - 2.jg26.(début) : 2./JG26 (début) - 2.jg26.(tardif) : 2./JG26 (tardif) - 3.jg26 : 3./JG26

 

II./JG26

4.jg26(2nd) : 4./JG26 - 5.JG26 : 5./JG26 -  6.JG26 : 6./JG26

 

III.JG26 : III./JG26

7.JG26 : 7./JG26 - 8.JG26 : 8./JG26 - 9.jg26 début : 9./JG26 (début) - 9.JG26 : 9./JG26 (plus tard)

 

__________________________________________________

1-Emil Lang Emil « Bully » Lang : (1909 – 1944)

Avant la guerre, Emil Lang était un athlète connue sur piste pour des courses de  moyennes distances. Ensuite il fut pilote dans le civil pour la Lufthansa et son surnom de Bully est une référence à sa ressemblance à un bulldog. Au déclenchement des hostilités il est affecté dans une unité de transport, puis en 1942, contre toute attente, Lang est affecté à un escadron de chasse, il rejoint le JG54 sur le front de l’Est. A 34 ans il est le plus vieux pilote de la Jagdwaffe. Avec le 1./JG54 il obtient ses trois premières victoires en Mars 1943. En Avril il est transféré au 5./JG54  et le 20 Août Emil Lang est nommé Staffelkapitän de cet escadron. Fin Novembre, il est crédité de 119 victoires, dont 68 rien que pour le mois d’Octobre : 10 appareils abattus le 13 Octobre, 12 le 21 Octobre, 18 le 3 Novembre dans la région de Kiev.

Le 9 Avril 1944, il est Oberleutnant et est nommé Staffelkapitän du 9./JG54 qui est engagé dans la défense du Reich. Il obtient 15 victoires en Juin, dont sa 150ième le 14, le 20 Juin il détruit 4 P-51 Mustang. Le 28 Juin 1944, Emil Lang est promu Gruppenkommandeur du II./JG26 et le 9 Juillet il abat 3  Spitfire de la RAF en 5 minutes, le 15 Août c’est 2 P-47 Thunderbolt qui tombent sous ses obus en 1 minute. Le 25 Août, 3 P-38 Lightning en 5 minutes. Le 26 Août 1944, il détruit ses trois derniers avions. Le 3 Septembre, Lang a un problème mécanique sur son Fw 190 A-8, après avoir décollé de Melsbroek à la tête de trois appareils, son train d’atterrissage a des difficulté à rentrer. Dix minutes plus tard, ils sont interceptés par des Spitfire du 41e Squadron de la RAF. Emil Lang plonge à la vertical avec son train d’atterrissage baissé puis heurte le sol, son avion explose près de St Trond. Il a été abattu par le Flt/Lt Terry Spencer.

    • Grade final :           Hauptmann   hauptmann
    • Victoires :                 173       victoire1 = 29 - urss_peq = 144
    • Missions :                 403
    • Unités :                 JAGDGESCHWADER 26  JG54, jg26_peq JG26
    • Note :                          28 appareils sont abattus par Emil Lang sur le front d’invasion, le total le plus élevé effectué par un As allemand.
    • Décorations : 
      • croix de fer 2 ième classe  : Croix de fer 2ième classe : 13/06/1943
      • croix de fer 1ère classe  : Croix de fer 1ère classe : 02/08/1943
      • Trophé d'honneur     : Trophée d’honneur : 27/10/1943
      • croix-de-chevalier    : Croix de chevalier : 22/11/1943
      • croix-allemande-en-or  : Croix allemande en or : 25/11/1943
      • croix de chealier avec feuille de chêne  : Croix de chevalier avec feuilles de chêne : 11/04/1944

1 - Fw190 A-5 d'Emil Lang - 5.JG54-Siverskaya USSR, Mai 1943.

Fw190 A-5 d’Emil Lang – 5.JG54-Siverskaya USSR, Mai 1943

1 - Emil Lang Fw 190 A-5

__________________________________________________

2 - Friedrich Geisshardt Friedrich « Fritz » Geisshardt (1919 – 1943)

Friedrich Geisshardt entre à la Luftwaffe en 1937 comme élève pilote. Quand la guerre éclate, il est Unteroffizier au 2(J)./LG2 et obtient sa première victoire le 9 Septembre 1939 en abattant un PWS-26 polonais. Le lendemain, aux commandes de son Me Bf 109 E  , Red 13 , il est descendu par un PZL P11 près de Wloclawek où il est fait prisonnier par l’armée polonaise. Après plusieurs heures de captivité, il réussi à s’échapper, avec un autre détenu, en profitant d’une confusion lors d’une attaque de Ju 87 Stuka, ils s’emparent de deux chevaux et au bout de cinq jours, ils rejoignent les lignes amies. En Juillet 1940, Friedrich Geisshardt est leutnant et participe avec le 1(J)./LG2 à la Bataille d’Angleterre et à la fin de l’année il a augmenté son score de six appareils de la RAF. Au printemps 1941, six autres avions viennent s’ajouter à son palmarès, et c’est à ce moment que le I(J)./LG2 est transféré pour participer à l’invasion des Balkans. Le 6 Avril, il détruit 6 Hawker Fury yougoslaves. Son unité prend part à l’invasion de la Grèce et de la Crète et Geisshardt revendique la destruction de 2 Hawker Hurricane. Fin Avril, il est nommé Feldwebel et opère au sein du Stabschwarm du I(J)./LG2.

Après la campagne des Balkans, l’unité est mise au repos dans l’Est de l’Europe jusqu’au 22 Juin 1941 pour le déclenchement de l’Opération Barbarossa. C’est sur ce front que Geisshardt emporte une grande partie de ses succès en abattant 63 appareils soviétiques, sa 20ième victoire est faite le 23 Juin 1941. Le 6 Janvier 1942, le I(J)./LG2 est redésigné I./JG77 et Geisshardt continue de voler au sein du Stabschwarm. Il remporte sa 40ième victoire le 1er Mars 1942 puis sa 50ième le 19 Avril de la même année. le 25 Avril 1942, après sa 67ième victoire, il devient Staffelkapitän du 3./JG77.

Le 3 Juillet 1942, le I./JG77 retourne sur le front Méditerranéen, basé en Sicile, Geisshardt revendique  9  Spitfire au dessus de Malte. Il remporte sa 100ième victoire le 10 Novembre en Afrique du Nord. En Décembre 1942, il est promu Gruppenkommandeur du III./JG26 et connait ses deux dernière victoires sur le front Ouest. Le 5 Avril 1943, Geisshardt à bord de son Fw 190 A-4, est touché par les tir d’un bombardier de l’USAAF, blessé gravement à l’abdomen il arrive à poser sans problème son appareil sur l’aérodrome de Ghent en Belgique, conduit d’urgence à l’hôpital il succombera à ses blessures le lendemain.

    • Grade final :              Hauptmann   hauptmann
    • Victoires :                   102       victoire1 = 39 - urss_peq = 63
    • Missions :                    642
    • Unités :                         Lg2_peq LG2, Jg77_peq JG77,  jg26_peq JG26
    • Note :                              Friedrich « Fritz » Geisshardt a abattu au moins 17 Spitfire.
    • Décorations :
      • croix de fer 2 ième classe  : Croix de fer 2ième classe : 17/09/1939
      • croix de fer 1ère classe  : Croix de fer 1ère classe : 10/07/1940
      • Trophé d'honneur     : Trophée d’honneur : 13/07/1941
      • croix-de-chevalier    : Croix de chevalier : 30/08/1941
      • croix-allemande-en-or : Croix allemande en or : 24/04/1942
      • croix de chealier avec feuille de chêne  : Croix de chevalier avec feuilles de chêne : 23/06/1942

2 - Bf-109F-3.JG77-Friedrich Geisshardt-Aug-1942

Me Bf 109F de Friedrich Geisshardt . 3./JG77 Août 1942

__________________________________________________

3 - Josef Priller Josef « Pips » Priller :  (1915 – 1961)   3- Priller emblème personnel : Emblème personnel de Josef Priller

Josef Priller commence commence son service en 1935 en entrant à la Wehrmacht au Infanterieregiment 19. Puis en 1936, il est transféré à la Luftwaffe et commence son entrainement de pilote à Salzwedel. Le 1er Avril 1937, il est Leutnant et rejoint le I.JG135. En Novembre 1938, cette unité est redésignée I./JG233 puis I./JG51 en Septembre 1939. En Juillet de la même année, Priller est affecté au I./JG71 qui sera redésigné II./JG51 en Octobre 1939. Le 1er Octobre, Priller est promu Staffelkapitän du 6./JG51, mais il remporte sa première victoire le 28 Mai 1940 lors de la Campagne de France en abattant un appareil britannique au dessus de Dunkerque. Il termine cette Campagne avec un score de 7 avions descendus. Le 17 Octobre 1940 il obtient sa 20ième victoire. Il détruit 14 appareils britanniques durant la Bataille d’Angleterre. Le 20 Novembre 1940, il devient Staffelkapitän du 1./JG26 et malgré de nombreuses rencontres avec la chasse britannique, Priller termine l’année sans faire de nouvelles victoires.

Au cours de l’hiver, le JG26 est retiré du front de la Manche pour une période de repos en Allemagne. Mais dès son retour sur le front, Priller connaît une période remarquable de victoires, entre le 16 Juin et le 11 Juillet 1941, il abat 19 appareils de la RAF dont 17 Spitfire, et le 14 Juillet il remporte sa 40ième victoire. Le 6 Décembre 1941 et est à présent Hauptmann et devient Gruppenkommandeur du III./JG26. A la fin de l’année, son score s’élève à 58 ennemis détruits et au cours de l’année 1942, ce sont 23 avions qui tombent sous le coup de ses obus. Le 11 Janvier 1943, Priller est promu Kommodore du JG26, il prend la place du Major Gerhard Schöpfel (45v) qui lui reçoit un poste à l’état major.

Le 6 Juin 1944, il est l’un des deux seuls pilotes de la Luftwaffe à survoler les plages du débarquement, une scène immortalisée dans le film « Le Jour le plus Long ». Priller et son ailier, l’Unteroffizier Heinz Wodarczyk (1922-1944, 2v, tué le 1er Janvier 1945 lors de l’Opération Bodenplatte) étaient stationnés sur le terrain de Bondues au Nord de Lille, avec 2 appareils en état de vol sur trois, le reste de l’unité étant dispersée sur les aérodromes de Reims pour le I./JG26, Mont-de-Marsan et Biarritz pour le II./JG26 et Metz pour le III./JG26. Priller et son équipier étaient donc les plus proche de la Normandie pour une interception rapide.

Sa 100ième victoire, il l’obtient le 15 Juin 1944 en abattant un B-24 Liberator de l’USAAF. Puis sa 101ième le 12 Octobre. Le 1er Janvier 1945, Priller mène le JG26 et le III./JG54 au dessus des aérodromes alliés de Bruxelles-Evère et de Bruxelles-Grimbergen lors de l’Opération Bodenplatte. Le 28 Janvier 1945, Josef « Pips » Priller est nommé Inspekteur der Jagdflieger Ost, poste qui le tiendra éloigné des combats aériens jusqu’à la fin de la guerre. Après l’armistice, Priller deviendra homme d’affaire et décèdera le 20 Mai 1961 à la suite d’une crise cardiaque, il avait 46 ans.

    • Grade final :                 Oberst   oberst   (Kommodore du JG26)
    • Victoires :                     101       victoire1 = 101 (dont 68 Spitfire)
    • Missions :                      1307
    • Unités :                           JG135, jg233_peq JG233, jg51_peq JG51, JG71_peq JG71, jg51_peq JG51,  jg26_peq JG26
    • Note :                               Un exemplaire d’un Fw 190 portant les marquages de Josef Priller se trouve au musée de l’Air et de l’Espace du Bourget.
    • Décorations :
      • croix de fer 2 ième classe  : Croix de fer 2ième classe : 30/05/1940
      • croix de fer 1ère classe  : Croix de fer 1ère classe : _ _/08/1940
      • croix-de-chevalier    : Croix de chevalier : 19/10/1940
      • croix de chealier avec feuille de chêne  : Croix de chevalier avec feuilles de chêne : 20/07/1941
      • croix-allemande-en-or  : Croix allemande en or : 20/12/1941
      • Feuilles de chêne avec épées  : Croix de chevalier avec feuilles de chêne et épées : 20/12/1941

3 - Fw 190 A-5 du Major Josef Priller, Stab.JG 26, Lille-Vendeville France, Juin 1943

Fw 190 A-5 du Major Josef Priller, Stab./JG 26, Lille-Vendeville France, Juin 1943

3 - Fw 190 A-5 du Major Josef Priller, Stab JG 26, Lille-Vendeville France, Juin 1943.

__________________________________________________

4 - Heinz Kemethmuller Heinz Kemethmüller : (1914 – 1984)

Heinz Kemethmüller est né le 26 Juin 1914 à Nuremberg, il est Unteroffizier quand il sert le 8./JG3 en Décembre 1940. Il obtient sa première victoire le 29 Juin 1941, mais c’est en 1942, sur le front russe qu’il connait un succès considérable. Son premier soviétique, (9ième victoire), est un Polikarpov I-16  le 22 Février 1942. En Juillet il abat 11 appareils russes, en Août 13, et le 31 du même mois, il reçoit la Ehrenpokal (coupe d’honneur de la luftwaffe). En Septembre, c’est 23 avions qui tombent sous ses canons, dont 3 le 11 Septembre et 4 le 18. Le 2 Octobre 1942, il reçoit la Ritterkreuz pour sa 59ième victoire, et le lendemain c’est la Deutsches Kreuz in Gold qui lui est attribuée.  

Peu de temps après, Kemethmüller est Oberfeldwebel quand il est transféré au 7./JG26 comme Schwarmführer (chef de vol). Il est blessé le 4 Février 1943 lorsque son Fw 190 A-4 (W.Nr. #0142438) White 5 fait un atterrissage d’urgence à Neuf-Bequin après que son moteur fut touché lors d’un combat face à des Spitfire de la RAF. Il est probable qu’il a été la victime du 2/Lt Nils Jorstad, (6 victoires confirmées, 2 probables), pilote norvégien du Sq 331 de la RAF. Le 28 Février 1943, le 7./JG26 est transféré en Russie, Kemethmüller augmente son score de 10 victoires dont 3 le 21 Mai. Le 17 Août, il est à nouveau blessé lorsque son Me Bf 109 G-4 (W.Nr.# 19216) White 6 est abattu au cour d’un combat aérien au dessus de Leopoldsburg  par le Lt.Col Loren McCollom,(1 victoire confirmée, 2 probables, prisonnier de guerre le 25 Novembre 1943), du 353ième FG de l’USAAF.

Kemethmüller retourne ensuite en mission avec le 9./JG26, puis promu Leutnant, il est nommé Staffelkapitän du 4./JG26 le 24 Avril 1944. Il enregistre 9 victoires sur le front d’invasion dont 6 P-47 Thunderbolt. Le 4 Novembre 1944, il est très sérieusement blessé lors d’un atterrissage avec son Fw 190 A-9 (W.Nr.# 205206) Blue 6, et ne retournera plus au combat.  Le 21 Novembre il est recommandé pour recevoir la Eichenlaub (Croix de Chevalier avec Feuilles de Chêne). Il est nommé Gruppenadjutant du I./JG26 le 19 Mars 1945. Il décède le 20 Février 1984 à Bonn-Beuel.

 

    • Grade finale :            Leutnant   leutnant
    • Victoires :                        89   victoire1 = 19 (dont 5 quadrimoteurs) - urss_peq = 70 (dont 26 Iliouchine Il-2 Sturmovik )
    •  Missions :                        463
    • Unités :                               jg3_peq JG3 ,  jg26_peq JG26
    • Note :                                   Heinz Kemethmüller a été sept fois blessé
    • Décorations :
      • croix de fer 2 ième classe    : Croix de Fer de 2ième classe : _ _ /_ _ /_ _
      • croix de fer 1ère classe    : Croix de Fer de 1ère classe : _ _/_ _ /_ _
      • Trophé d'honneur       : Trophée d’Honneur : 31/08/1942
      • croix-de-chevalier     : Croix de Chevalier : 02/10/1942
      • croix-allemande-en-or   : Croix allemande en or : 03/10/1942

4- Me Bf109 G-4 de Kemethmüller abattu par le Lt.Col McCollom

Me Bf109 G-4 de Kemethmüller abattu par le Lt.Col McCollom

__________________________________________________

5 - Klaus Mietusch Klaus Mietusch : (1918 – 1944)

Après sa formation de pilote, le Leutnant Klaus Mietusch est affecté au 2./JG234 qui sera redésigné le 1er Septembre 1938 2./JG26. Puis transféré au 7./JG26 le 23 Septembre 1939. Il débute avec son unité à la Campagne de France. Il obtient sa première victoire, un Hawker Hurricane, le 31 Mai 1940 au dessus de Dunkerque, et le 8 Juin 1940, son Me Bf 109 E-1  (W.Nr. # 2746) est abattu par un Hawker Hurricane de la RAF au près de Neufchâtel. obliger de efaire un atterrissage forcé, il touche le sol sans encombre, mais est blessé par un civil français puis fait prisonnier. Mietusch est libéré lors de l’armistice et rejoint le 7./JG26. Il termine l’année 1940 avec 2 victoires et une promotion, il est alors Oberleutnant. En Janvier 1941, son unité est transféré en Sicile, Mietusch remporte 3 victoires au dessus de Malte, puis le Staffel est déplacé pour soutenir l’invasion de la Yougoslavie. Le 6 Avril 1941, il abat un Hawker Fury  yougoslave. De retour pour opérer une nouvelle fois au dessus de Malte, Mietusch descend 3 appareils britanniques dont l’As anglais, le Flying Officer Ernest « Imshi » Mason (15.4 victoires et 3.6 endommagés) du Squadron 274 le 13 Avril 1941. Klaus Mietusch prend part ensuite aux combats en Afrique du Nord où il n’obtient qu’une seule victoire au dessus de Tobrouk. En septembre 1941, le 7./JG26 retourne sur le front de la Manche, et le 19 Septembre, l’Hauptmann Joachim Müncheberg (135 victoires, RK-S, tué en combat le 23 Mars 1943), est promu Gruppenkommandeur du II./JG26 à la suite de la perte de l’Hauptmann Walter Adolph ( 35 victoires, RK). Mietusch devient alors Staffelkapitän du 7./JG26. Le 19 Août 1942, lors de l’Opération Jubilée, il abat 2 Spitfire, atteignant ainsi sa 21ième victoire.

En Février 1943, le 7./JG26 est transféré sur le front de l’Est en remplacement du I./JG54. Basé à Krasnogvardeisk- Gatschina, à l’Ouest de Leningrad. L’unité y reste jusqu’en Juin 1943, et Mietusch remporte 15 victoires aériennes. C’est durant cette période qu’il sera sérieusement blessé, le mettant en incapacité de combattre pendant deux mois. En effet, le 20 Mars, son Fw 190 A-4 (W.Nr. #7147) rencontre des problèmes moteur lors du décollage. L’appareils est totalement détruit dans l’accident. Mais de retour au combat, Mietusch retrouve rapidement ses marques, et le 18 Juin, il descend 5 avions soviétiques, portant son score à 42 victoires.

De retour sur le front Ouest, Mietusch est promu Gruppenkommandeur du III./JG26 le 5 Juillet 1943, et le 25 du même mois, il abat son premier B-17 Flying Fortress de l’USAAF. Le 8 Mars 1944, lors d’un raid sur Berlin de la 8th Air Force, Mietusch abat un quadrimoteur américain, mais en tentant d’achever un autre bombardier éloigné de la formation, Mietusch est abattu à bord de son Me Bf 109 G-6  (W.Nr. # 162 032)  Black 22 près de Meppen par des chasseurs d’escorte P-47 Thunderbolt. Il saute en parachute et est à nouveau blessé, l’obligeant à se retirer du front quelques semaines.

Le 26 Mars 1944, il reçoit la Ritterkreuz pour sa 60ième victoire, et en avril, il est promu Major. Le 12 du même mois, lors d’un atterrissage sur l’aérodrome de Rouvres-Etain, son Me Bf 109 G-6  (W.Nr. 162 345) Black 24 passe dans un cratère d’obus et se retourne. Blessé, il passe trois semaine à l’hôpital. Le 4 Juillet il abat un P-38 Lightning près de Chartres et le 17 Juillet il est une nouvelle fois abattu après un combat contre un Spitfire de la RAF,  il s’éjecte de son Me Bf 109 G-6/U4 (W.Nr. # 440 640) Black 20 et regagne son unité le lendemain, il est envoyé dans un hôpital en Allemagne. Le 17 Septembre 1944, Mietusch affronte des P-51 Mustang de l’USAAF, et après avoir descendu sa 75ième victime, il est lui même abattu au commande de son Me Bf 109 G-6 (W.Nr. # 441 646) Black 25. Il trouve la mort près de Rath-Aldekerk. Mietusch est tombé son les balles du Lt. William Beyer (9 victoires) du 376th Fighter Squadron/361st Fighter Group. Le 18 Novembre 1944, Klaus Mietusch se voit attribuer la Eichenlaub à titre posthume.

    • Grade final :                Major   major
    •  Victoires :                    75   victoire1 = 60 (dont 13 quadrimoteurs) - urss_peq = 15
    •  Missions :                     452
    • Unités :                            JG234 ,  jg26_peq JG26
    • Note :                                Klaus Mietusch a été abattu 10 fois
    • Décorations :
      • croix de fer 2 ième classe   : Croix de Fer de 2ième classe : _ _/_ _/_ _
      • croix de fer 1ère classe   : Croix de Fer de 1ère classe : _ _/_ _/_ _
      • Trophé d'honneur      : Trophée d’Honneur : 26/04/1941
      • croix-allemande-en-or  : Croix Allemande en Or : 15/10/1942
      • croix-de-chevalier    : Croix de Chevalier : 26/03/1944
      • croix de chealier avec feuille de chêne   : Croix de Chevalier avec Feuilles de Chêne : 18/11/1944 (à titre posthume)

5 - Me Bf 109G-6 du Major Klaus Mietusch, Stab III.JG 26, Lille-Nord France, Avril 1944..

Me Bf 109G-6 du Major Klaus Mietusch, Stab III./JG 26, Lille-Nord France, Avril 1944

5 -Me Bf 109G-6 du Major Klaus Mietusch, Stab III.JG 26, Lille-Nord France, Avril 1944.

__________________________________________________

6 - Karl-Heinz Kempf Karl-Heinz Kempf :  (1920 – 1944)

Karl-Heinz Kempf intègre la luftwaffe en 1939. Puis muté au 2./JG21, il participe à la Campagne de France et obtient ses deux première victoires. La première, le 12 Mai 1940 en abattant un Hawker Hurricane de la RAF, et la deuxième, un Morane-Saulnier M.S.406 de l’Armée de l’air Française le 26 Mai. Le 6 Juillet 1940, le I./JG21 devient le III./JG54 et Kempf intègre le 9./JG54. Il participe alors à la Bataille d’Angleterre où il obtient 3 victoires supplémentaires.

Au début de l’année 1941, Kempf est muté au 7./JG54. Il se retrouve ensuite sur le front de l’Est et participe à l’invasion de la Russie. Son premier soviétique abattu est un Tupolev SB-2 le 23 Juin 1941. Il obtient ainsi 48 autres victoires sur ce front, et le 4 Février 1942, l’Oberfeldwebel Kempf reçoit la Ritterkreuz. Le 11 Juin, lors d’un combat aérien, son Me Bf 109 F-4 (W.Nr. # 13154) est complètement détruit au Nord de Nowgorod, Karl-Heinz Kempf évacue son appareil et réussit à rejoindre son unité.

En Août 1943, Kempf est de retour sur le front Ouest, il est transféré au 11./JG26 pour participer à la Défense du Reich. Le 22 Décembre 1943, il est blessé alors qu’il effectuait une interception d’un raid de bombardiers américains. Après son rétablissement, il rejoint le 9./JG26, il abat alors 5 appareils lors de l’invasion de la France en Juin et Juillet 1944. transféré ensuite au 2./JG26 il revendique en Septembre 1944, 12 autres victoires dont 4 quadrimoteurs et 3 chasseurs P-47 Thunderbolt. Le leutnant Karl-Heinz Kempf trouve la mort le 3 septembre 1944, alors qu’il décollait à bord de son Fw 190 A-8 (W.Nr. # 171 739) Black 9, par des chasseurs P-51 Mustang.

    • Grade final :               Leutnant   leutnant
    • Victoires :                    65    victoire1 = 17 - urss_peq = 48
    • Missions :                     445
    • Unités :                          JG21.peq JG21 , jg54_peq JG54 ,  jg26_peq JG26
    • Note :                               -
    • Décorations :
      • croix de fer 2 ième classe   : Croix de Fer de 2ième classe : _ _/_ _/_ _
      • croix de fer 1ère classe   : Croix de Fer de 1ère classe : _ _/_ _/_ _
      • Trophé d'honneur      : Trophée d’Honneur : 08/07/1941
      • croix-allemande-en-or  : Croix Allemande en Or : 24/11/1941
      • croix-de-chevalier     : Croix de Chevalier : 04/02/1942

6- Me Bf 109 G-6, du leutnant  Kempf. JG 26 Villacoublay.  1944

Me Bf 109 G-6, du Leutnant  Karl-Heinz Kempf,  JG 26, Villacoublay.  1944

6- Me Bf 109 G-6, du leutnant Karl-Heinz Kempf. JG 26 Villacoublay.  1944

__________________________________________________

7 - Franz Götz Franz Götz : (1913 – 1980)

Franz Götz fait parti de la première génération de pilote de la Luftwaffe et aussi un « premier au dernier jour » de la guerre. Il a participé aux principaux théâtres d’opérations et ce, pendant cinq ans de combats ininterrompus. Il commence sa carrière militaire en 1932 dans la Reichswehr ( Armée de la République de Weimar), pour ensuite être transféré, en 1935, dans la luftwaffe quand celle-ci fut rendue officielle par le régime nazi. Au commencement de la seconde guerre mondiale, en septembre 1939, l’Oberfeldwebel Götz rejoint le 9./JG53, sous le commandement du célèbre Werner Mölders (115 victoires, RK-Br). Il connaît son premier succès lors de la Campagne de France en abattant un Morane-Saulnier M.S.406 le 14 Mai 1940 au dessus de Sedan. Durant cette période, Götz descend 8 appareils anglo-français. 4 autres britanniques tombent sous ses canons lors de la Bataille d’Angleterre. Le 18 septembre 1940, il est promu Leutnant et devient Staffelkapitän du 9./JG53.

En Juin 1941, Franz Götz mène, avec succès, son unité durant l’invasion de la Russie. Le 26 Juillet, il abat 4 bombardiers soviétiques et fin Septembre, se sont 17 appareils russes qui lui sont confirmés. Götz est un des premiers militaires de la Wehrmacht à recevoir, le 17 Septembre 1941, la Croix Allemande en Or.

En Octobre 1941, Götz et son Staffel sont transférés sur le théâtre méditerranéen. Les missions sont principalement au dessus de Malte et en Afrique du Nord en soutient de la Deutch Afrika Korps. Il obtient sa 40ième victoire le 26 Juin 1942 en abattant un Bristol Blenheim de la RAF. Puis 2 Supermarine Spitfire le 6 Juillet, et le 4 Septembre,  l’Oberleutnant Götz reçoit la Ritterkreuz pour sa bravoure. Promu Hauptmann, il devient Gruppenkommandeur du III./JG53, et le 7 Mai 1943, il abat son dernier appareil sur ce théâtre d’opération, un bombardier quadrimoteurs B-17 Flying Fortress.

L’année suivante, Götz retourne en Allemagne pour participer à la Défense du Reich, et lutter contre les vagues de bombardiers de la 8th Air Force. Il est blessé au combat face à des chasseurs d’escorte, mais il reste à la tête de son unité jusqu’au 28 janvier 1945. A cette date Götz est nommé Kommodore du JG26 en remplacement de Josef Priller.

    • Grade final :              Major   major   (Kommodore du JG26)
    • Victoires :                   63    victoire1 = 44 - urss_peq = 19
    • Missions :                    766
    • Unités :                         jg53_peq  JG53 ,   jg26_peq JG26
    • Note :                              Le Fw 190 D13  Yellow 10 – (W.Nr # 836 017) est conservé au musée Champlin Fighter en Arizona / USA.
    • Décorations :
      • croix de fer 2 ième classe    : Croix de Fer de 2ième classe : _ _/_ _/_ _
      • croix de fer 1ère classe    : Croix de Fer de 1ère classe : _ _/_ _/_ _
      • Trophé d'honneur       : Trophée d’Honneur : 14/11/1940
      • croix-allemande-en-or   : Croix Allemande en Or : 15/10/1941
      • croix-de-chevalier      : Croix de Chevalier : 04/09/1942

7 - Focke Wulf Fw 190D13 JG26 de Franz Gotz, après sa capture, Allemagne 1945

Focke Wulf  Fw 190D13  de Franz Gotz, du JG26 après sa capture, Allemagne 1945

7 - fw190D13 JG26 de Franz Götz, Allemagne 1945

__________________________________________________

8 - Wilhelm Freuwöth Wilhelm « Willi » Freuwörth :  (1917 – 1970)

Le 1er Avril 1941, le Gefreiter  Wilhelm Freuwörth est au 2./JG52, l’unité se trouve  à ce moment là dans la Baie d’Helgoland. Muté au 3./JG52, il connait sa première victoire le 26 Août 1941 en abattant un Bristol Blenheim au Nord de l’île de Juist. 

A la fin de l’automne 1941, le Staffel est transféré sur le front de l’Est, et l’Unteroffizier Freuwörth obtient deux nouvelles victoires. 1942 lui réussit particulièrement, en effet, il détruit 53 appareils soviétiques  dont 4 Lavotchkine LaGG-3  le 1er Novembre et 6 Iliouchine Il-2 Sturmovik le 16 Décembre.

Le 1er Février 1943, Freuwörth est muté au 6./JG26. Il abat un Supermarine Spitfire le 24 Mars puis un autre le 25. Ce sera sa dernière victoire. En effet, le 24 Octobre 1943, après un combat aérien contre un Supermarine Spitfire , Freuwörth est descendu et  blessé. De nouveau abattu le 21 Décembre 1943, blessé il tente de faire atterrir son Fw 190 A-6 (W.Nr. # 530 733) Black 8 se retourne sur l’aérodrome de St Omer mais l’appareil se retourne. Après une longue convalescence, Wilhelm Freuwörth termine la guerre en tant qu’instructeur de vol au grade d’Oberleutnant.

    • Grade final :              Oberleutnant   oberleutnant  
    • Victoires :                   58   victoire1  = 3 - urss_peq = 55
    • Missions :                    254
    • Unités :                         JG 52   JG52 ,  jg26_peq  JG26
    • Note :                               -
    • Décorations :
      • croix de fer 2 ième classe     : Croix de Fer de 2ième classe : _ _/_ _/_ _
      • croix de fer 1ère classe     : Croix de Fer de 1ère classe : _ _/_ _/_ _
      • Trophé d'honneur       : Trophée d’Honneur : 06/07/1942
      • croix-allemande-en-or   : Croix Allemande en Or : 17/11/1942
      • croix-de-chevalier      : Croix de Chevalier : 05/01/1943

__________________________________________________

9 - Johannes Seifert Johannes « Hannes » Seifert : (1915 – 1943)

Johannes Seifert participe à l’invasion de la Pologne, il est alors pilote dans une unité de Bf 110. Il est ensuite transféré à la Jagdwaffe au JG26. Oberleutnant, il est nommé Staffelkapitän du 3./JG26 le 1er Mars 1940. Il abat son premier appareil le 10 Mai 1940 lors d’un combat avec un Fokker_D.XXI hollandais au dessus de Rotterdam. A la fin de l’année, son score s’élève à huit victoires. Le 11 Juillet 1941, Seifert est nommé Gruppenkommandeur du I./JG26, et termine l’année avec 24 victoires. Lors du débarquement de Dieppe, Seifert abat un Supermarine Spitfire de la RAF.

En Janvier 1943, le I./JG26  est transféré sur le front de l’Est en remplacement d’un Gruppe du JG54. Entre le 18 Février et le 18 Mars, les pilotes du Major Seifert revendiques 75 victoires pour seulement 3 hommes blessés lors de repli de Demyansk. Envoyé à Smolensk, le I./JG26 couvre la dernière étape de l’Opération Büffel. Seifert termine sa campagne en Russie avec 11 appareils soviétiques descendus.

Le 1er Juin 1943, Seifert doit laisser son commandement du I./JG26 pour un poste de personnel au sol en Bulgarie. En effet, la mère de Seifert a invoqué une règle qui été inconnu de lui, celle du « dernier fils vivant ». Son frère cadet, Gerhard, avait été tué au front. Johannes Seifert est donc « autoriser » à être retiré des combats. Cependant, en Septembre 1943, et après un appel du General Adolf Galland (104 victoires, Rk – Br), Seifert retourne en France pour prendre le commandement du II./JG26.

Le 25 Novembre 1943, Seifert mène le 6. et le 8./Jg26 dans une interception de P-38 Lightning du 55ème fighter Group de l’USAAF. Et lors du combat, son Fw 190 A-6 (W.Nr # 470 006)  entre en collision avec un appareil américain et s’écrase. Probablement inconscient, Seifert n’a pas tenté de sauter en parachute et son corps a été retrouvé dans l’épave.

    • Grade final :             Oberstleutnant   oberstleutnant
    • Victoires :                 57    victoire1 = 46 - urss_peq = 11
    • Missions :                  439
    • Unités :                       ? ZG , jg26_peq JG26
    • Note :                           Johannes Seifert a été promu Oberstleutnant à titre posthume.
    • Décorations :
      • croix de fer 2 ième classe     : Croix de Fer de 2ième classe : _ _/_ _/_ _
      • croix de fer 1ère classe    : Croix de Fer de 1ère classe : _ _/_ _/_ _
      • Trophé d'honneur       : Trophée d’Honneur : 30/12/1940
      • croix-allemande-en-or   : Croix Allemande en Or : 25/02/1942
      • croix-de-chevalier     : Croix de Chevalier : 07/06/1942

9 - Fw-190A3-Stab-I.JG26-Johannes-Seifert-France-Juillet-1941

Fw 190A-3 de Johannes « Hannes »  Seifert,  Stab I./JG26-Johannes . France, Juillet 1941

9 - Fw 190 A3, Stab I.JG26 de Johannes Seifert, France 1941

__________________________________________________

10 - Wilhelm-Ferdinand Galland Wilhelm-Ferdinand « Wutz » Galland : (1914 – 1943)

Wilhelm-Ferdinand Galland entre dans la Luftwaffe en 1935, il fait parti d’un régiment de Flak (DCA) et participe à l’invasion de la Belgique et de la France. Puis il se porte volontaire pour devenir pilote de chasse à la fin de 1940. Sa formation se fait au sein du Ergänzungsgruppe./JG26 et le 27 Juin 1941, il intègre le II./JG26. Il est sous le commandement de son frère ainé Adolf Galland (104 victoires, Rk.El). Son jeune frère, Paul Galland (17 victoires, mort au combat le 31 Octobre 1942) se trouve aussi dans l’unité.

Affecté au 6./JG26, Galland connait sa première victoire le 23 Juillet 1941 en abattant un Supermarine Spitfire au Nord-Ouest de Hesdin. Deux autres avions lui sont crédités en 1941. Le 5 Mai 1942, il est nommé Staffelkapitän du 5/JG26 et le 2 juin, il abat deux Supermarine Spitfire au dessus de l’estuaire de la Somme, portant son score à 10 victoires. Continuant les succès, 21 victoires fin 1942, Wilhem-Ferdinand est promu Hauptmann et Gruppenkommandeur du II./JG26  le 3 Janvier 1943. Le 13 Janvier, il croit descendre un autre Supermarine Spitfire mais en fait, c’est un Me Bf 109 G-4 du 6./JG26 piloté par l’Unteroffizier Johann Irlinger qui décède lors de cette méprise. L’incident est passé sous silence, et le 28 Janvier, Galland reçoit la Croix Allemande en Or pour sa 24ième victoire.

Le 21 Avril 1943, une formation de la RAF se dirige vers la gare d’Abbeville. Galland à la tête du II./JG26 décolle pour l’interception, et abat deux bombardiers Ventura. Le 14 Juillet il rencontre pour la première fois des appareils de l’USAAF, des B-17 Flying Fortress escortés par des P-47 Thunderbolt font route vers Villacoublay et Galland revendique la destruction de deux chasseurs américains, portant son score à 50 victoires. 

Le 17 Août 1943, le Major Galland emmène 3 Staffel du II./JG26 pour une interception de 150 à 200 bombardiers de retour de mission sur Schweinfurt. Arrivé au dessus de Lutych, les deux formations se rencontrent. Le II./JG26 attaque les bombardiers mais environs 200 chasseurs d’escorte prennent à partie le Gruppe, les P-47 Thunderbolt du 56th Fighter Group mitraille le Fw 190 A-5  (W.Nr. # 530 125) de « Wurtz » qui s’écrase à grande vitesse à Liègne. L’impact est si violent, qu’il est impossible de retirer tous les débris du sol. D’après certaines sources, Wilhelm-Ferdinand Galland aurait été abattu par l’As américain Walker « Bud » Mahurin (24.25 victoires, 4 victoires probables et 2 endommagés).

    • Grade final :              Major    major
    • Victoires :                   54   victoire1 = (dont 7 quadrimoteurs et 37 Supermarine Spitfire )
    • Missions :                    186
    • Unités :                          jg26_peq  JG26
    • Note :                               -
    • Décorations :
      • croix de fer 2 ième classe     : Croix de Fer de 2ième classe : _ _/_ _/_ _
      • croix de fer 1ère classe    : Croix de Fer de 1ère classe : _ _/_ _/_ _
      • Trophé d'honneur       : Trophée d’Honneur : 12/10/1942
      • croix-allemande-en-or   : Croix Allemande en Or : 28/01/1943
      • croix-de-chevalier     : Croix de Chevalier : 18/05/1943

10 -Fw 190A-5 de Wilhelm-Ferdinand Galland. 5.JG26 Beaumont le Roger, France, Avril 1942.

Fw 190A-5 de Wilhelm-Ferdinand Galland. 5./JG26, Beaumont le Roger, France, Avril 1942

10 -Fw 190A-5 de Wilhelm-Ferdinand Galland. 5.JG26 Beaumont le Roger, France, Avril 1942

__________________________________________________

Pas de photo Alfred Gross :  (1919 – 1947)

On sait que Alfred Gross a commencé dans la Luftwaffe comme instructeur de pilote de chasse. En Octobre 1943, il intègre le 5./JG54. Sa première victoire arrive le 5 Octobre 1943, lorsqu’il abat un Yak-9 soviétique au Sud-Sud-Est de Gorostaipol. En Mai 1944, Gross est transféré au 8./JG54 et le 19 Mai, il abat un P-38 Lightning au Sud-Est de Oschersleben.

Le 28 Juin 1944, Emil Lang  muté  au II./JG26, emmène avec lui Alfred Gross, aillié de Lang. Gross est promu Staffelkapitän du 5./JG26 et le 5 Juillet il abat 2 appareils. Le 3 Septembre 1944, son Fw 190 A-8 (W.Nr. #171569) Green 4 est abattu par un Supermarine Spitfire qu’il n’avait pas vu. Il est très sérieusement blessé et Emil Lang est tué. Alfred Gross ne retournera jamais au combat.

    • Grade final :              Leutnant   leutnant          
    • Victoires :                   52   victoire1 = 13 - urss_peq = 39
    • Missions :                    175
    • Unités :                          jg54_peq  JG54 , jg26_peq  JG26
    • Note :                               -
    • Décorations :
      • croix de fer 2 ième classe    : Croix de Fer de 2ième classe : _ _/_ _/_ _
      • croix de fer 1ère classe   : Croix de Fer de 1ère classe : _ _/_ _/_ _
      • Trophé d'honneur      : Trophée d’Honneur : 24/04/1944
      • croix-allemande-en-or  : Croix Allemande en Or : 10/07/1944
      • croix-de-chevalier     : Croix de Chevalier : 20/04/1945

__________________________________________________

10.5 - Karl -Charly- Willius Karl « Charly » Willius : (1919 – 1944)

Après sa formation de pilote, Karl « Charly » Willius rejoint le 8./JG51 le 17 Mai 1940. Il remporte sa première victoire le 18 Août 1940 en abattant un Supermarine Spitfire près de Ramsgate. Promu Unteroffizier, il prend part à l’invasion de la Russie et son premier appareil soviétique revendiqué est obtenu le jour même du déclenchement de l’Opération Barbarossa , lorsqu’il descend un bombardier Tupolev SB-2. Willius termine sa campagne russe, ainsi que son passage au JG51 avec 12 victoires.

Le 14 Juillet 1941, il est muté sur le front Ouest au 3./JG26. Il faut qu’il attende le 8 Décembre pour renouer avec la victoire en abattant un Supermarine Spitfire près de Boulogne. Le 20 Mai 1942, son score s’élève à 20 victoires. Le 16 Janvier 1943, le Feldwebel Willius est affecté en tant qu’instructeur de vol, mais il retourne au 3./JG26 le 31 Mars et retrouve le front de l’Est. Là il obtient 9 nouvelles victoires dont 3 bimoteurs Petliapov Pe-2 et un Mig-3 le 13 Mai.

En Août 1943, le I./JG26 retourne sur le front Ouest et Willius est transféré au 2./JG26. Il devient Staffelkapitän de ce Staffel le 25 novembre, remplaçant l’Hauptmann Wilhelm Gäth (14 victoires) qui lui est promu Gruppenkommandeur du II./JG26. Le leutnant Willius obtient sa 40ième victoire le 4 Février 1944 lorsqu’il abat un B-17 Flying Fortress de l’USAAF près de Cousolre. Le 8 Avril 1944, Willius effectue une attaque de face contre une formation de B-24 Liberator, Il voit sa cible quitter en flamme la formation, lui donnant ainsi sa 50ième victoire. Les chasseurs allemands reprennent de l’altitude pour se remettre en position d’attaque, ils sont alors surpris par des P-47 Thunderbolt,et le Fw 190 A-8 (W.Nr. # 170 009)  Black 5 de Willius plonge vers le sol avant d’exploser.

Karl « Charly » Willius reçoit la Ritterkreuz à titre posthume  le 9 Juin 1944, il est aussi élevé au grade d’Oberleutnant.

    • Grade final :              Oberleutnant   oberleutnant (à titre posthume)
    • Victoires :                    50   victoire1 = 33 (dont 16 Supermarine Spitfire)  -  urss_peq = 17
    • Missions :                     371
    • Unités :                           jg51_peq  JG51 ,  jg26_peq  JG26
    • Note :                               Le corps de Karl Willius n’a été retrouvé qu’en 1967 dans les restes de son appareil.
    • Décorations :
      • croix de fer 2 ième classe   : Croix de Fer de 2ième classe : _ _/_ _/_ _
      • croix de fer 1ère classe   : Croix de Fer de 1ère classe : _ _/_ _/_ _
      • Trophé d'honneur      : Trophée d’Honneur : 22/07/1942
      • croix-allemande-en-or  : Croix Allemande en Or : 15/10/1943
      • croix-de-chevalier     : Croix de Chevalier : 09/06/1944 (à titre posthume)

 

10.5 - Fw 190 A-8, de Karl Willius, 2.JG26, France 1944

Fw 190 A-8, de Karl Willius, 2.JG26, France 1944

__________________________________________________

11 - Gerhard Vogt Gerhard Vogt : (1911 – 1945)

Le 6 Septembre 1941, Gerhard Vogt rejoint le JG26 sur le front de la Manche pour terminer sa formation de pilote. Il est ensuite affecté au 6./JG26 et connait sa première victoire le 6 Novembre 1941, en abattant un Supermarine Spitfire de la RAF au dessus de Calais. Le 24 Mars 1942, il est blessé lors d’un combat, et effectue un atterrissage forcé sur l’aérodrome d’Abbeville à bord de son Fw 190 A-1 (W.Nr. # 013) Brown 13. A la fin de l’année 1941, Vogt est détenteur de 11 victoires. Le 2 Février 1943, il est à nouveau abattu par un Supermarine Spitfire au dessus de St Omer. Son Me Bf 109 G-4 (W.Nr. # 161 29) Brown 10 plonge à la vertical, mais Vogt réussit à sauter en parachute. Sérieusement blessé à l’épaule et au pied, il passe quatre mois à l’hôpital d’Arras.

De retour au combat le 22 Juin 1943, Gerhard Vogt abat un B-17 Flying Fortress traînard au dessus de la Manche au large de Dunkerque. Le 30 Juillet, son Fw 190 A-5 (W.Nr. #410 006, « Brown 13″) est touché lors de l’attaque d’une formation de bombardiers. Vogt tente d’éperonner le quadrimoteur, mais il échoue et s’éjecte de son appareil avec de graves blessures. Le 3 Septembre 1943, il effectue un atterrissage forcé avec son Fw 190 A-4 (W.Nr. # 2456) Brown 11 à Romilly-sur-Seine, suite à un tir de défense d’un bombardier quadrimoteurs. Il n’est que légèrement blessé. Le lendemain, il abat un Supermarine Spitfire près de Le Tréport, sa victime n’est autre que l’As australien Flt Lt. FAO « Tony » Gaze (12.5 victoires confirmées, 4-5 probables) du 66 Sqn de la RAF. Il sera fait prisonnier, puis s’évadera pour retourner au combat. En Novembre, Vogt est transféré au 7./JG26 et termine l’année avec 18 victoires confirmées.

Le 28 Janvier 1944, le 7./JG26 et Vogt décollent sur alerte pour intercepter trois Supermarine Spitfire volants au dessus des aérodromes de Valenciennes, Douai et Vitry-Epinoy. Lors de l’attaque, deux avions britanniques réussissent à s’échapper, le troisième est pris en chasse par Vogt, l’appareil endommagé cherche la protection des nuages mais il est abattu par l’As allemand. Le pilote saute en parachute mais il vient percuter la queue de son avion. Il décédera quelques heures plus tard à l’hôpital. Après identification, il s’est avéré que Vogt avait descendu l’As américain servant dans la RAF, le P/O Claude Weaver (12.5 victoires confirmées, 3 probables). En Mai 1944, il est promu Leutnant et le 15 Juin il prend le commandement du 7./JG26 après que son Staffelkapitän, l’Oberleutnant Waldemar Radener (37 victoires, Rk) soit blessé au combat. Mais peu de temps après, Vogt est lui même blessé suite à un atterrissage forcé entre Buré et Mele-sur-Sarthe. Il est nommé Staffelkapitän du 5./JG26 le 14 Août 1944, et le 21 Septembre il obtient sa 40ème victoires lors de l’Opération Market Garden en détruisant un C-47 remplie de parachutistes et à destination d’Arnhem. Le 28 Octobre, Vogt est à nouveau abattu pendant un combat face à des Hawker Typhoon de la RAF. Il est légèrement blessé lorsque son Fw 190 A-8 (W.Nr. # 175 130) White 13 s’écrase au sol. A la fin de l’année 1944, Gerhard Vogt est crédité de 48 victoires.

Le 1er Janvier 1945, Vogt mène le 5./JG26 durant l’Opération Bodenplatte. Le 14 Janvier, son Staffel reçoit l’ordre d’intercepter une formation de chasseurs-bombardiers qui harcèles les troupes au sol dans la région des Ardennes. Avant d’arriver à leur zone de patrouille, le Staffel est intercepté par des chasseurs de l’USAAF, Vogt est touché est son Fw 190 D-9 (W.Nr. # 210 176) White 13 s’écrase près de Cologne, tuant ainsi son pilote.

 

    • Grade final :              Oberleutnant   oberleutnant
    • Victoires :                   48   victoire1 = 48 (dont 8 quadrimoteurs)
    • Missions :                    174
    • Unités :                           jg26_peq JG26 
    • Note :                               -
    • Décorations :
      • croix de fer 2 ième classe    : Croix de Fer de 2ième classe : _ _/_ _/_ _
      • croix de fer 1ère classe    : Croix de Fer de 1ère classe : _ _/_ _/_ _
      • Trophé d'honneur       : Trophée d’Honneur : 12/12/1943
      • croix-allemande-en-or   : Croix Allemande en Or : 22/05/1944
      • croix-de-chevalier     : Croix de Chevalier : 25/11/1944

11 - Fw 190A-1 de Gerhard Vogt, 7.JG26, Moorsele, France, May 1942

Fw 190A-1 de Gerhard Vogt, 7./JG26, Moorsele, France, Mai 1942

11 - Fw 190A-1 de Gerhard Vogt, 7.JG26, Moorsele, France, May 1942.

__________________________________________________

12 - Johann Schmid Schmid Johann : (1911 – 1941)

Schmid Johann commence sa carrière militaire en 1933 dans l’armée autrichienne, mais après l’annexion de son pays par le 3ième Reich en 1938, il incorpore la Luftwaffe. La même année, part pour l’Espagne au sein de la Légion Condor mais ne remporte aucune victoire. Au début de la seconde guerre mondiale il est Oberfeldwebel et intègre le 1./JG2. C’est pendant la Bataille de France qu’il connait son premier succès. En effet, le 14 Mai 1940, il abat un Morane-Saulnier M.S.406 de l’Armée de l’Air Française au dessus de Frénois. Il termine la Campagne de France avec 7 victoires. Durant la Bataille d’Angleterre il ajoute deux autres appareils à son tableau de chasse avant d’être muté vers l’arrière pour y  être instructeur de vol.

En Juillet 1941, il retourne en unité de combat. Affecté au Geschwaderstab du JG26, il est Oberleutnant, et sert directement sous les ordres de Adolf Galland (104 victoires, Rk-El). Digne d’une unité d’élite, Schmid abat 12 appareils en deux semaines, dont 3 Supermarine Spitfire le 7 Août, 3 autres le 9 Août et encore 3 chasseurs britanniques le 10 Août. Schmid reçoit la Ritterkreuz le 21 Août 1941, il est promu Hauptmann. Le lendemain il devient Staffelkapitän du 8./JG26 en remplacement de l’Oberleutnant Hans-Jürgen Westphal (22 victoires) blessé. En Septembre, Schmid remporte 11 nouvelles victoires.

Le 6 Novembre 1941, en l’absence du Major Gerhard Schöpfel (45 victoires, Rk), Schmid commande le III./JG26. Au dessus de la Manche, mène sa formation à la rencontre d’une douzaine de chasseurs britanniques. Durant le combat, il abat un Supermarine Spitfire du Squadron 452. Alors qu’il survole le site du crash, l’aile de son Me Bf 109 F-4 (W.Nr. # 7211) Black 1 touche l’eau et se brise. L’appareil coule immédiatement avec son pilote.

    • Grade final :              Major   major    
    • Victoires :                    45   victoire1 = 45
    • Missions :                     137
    • Unités :                            jgr88_peq JGr88 , jg2_peq  JG2 ,  jg26_peq  JG26
    • Note :                               Johann Schmid a été promu Major à titre posthume.
    • Décorations : 
      • croix de fer 2 ième classe   : Croix de Fer de 2ième classe : _ _/_ _/_ _
      • croix de fer 1ère classe   : Croix de Fer de 1ère classe : _ _/_ _/_ _
      • croix-de-chevalier    : Croix de Chevalier : 21/08/1941

12 - Me Bf 109 F4 de Johann Schmid, France 1941

Me Bf 109 F-4 de Johann Schmid, II./JG26 France  Automne 1941

__________________________________________________

13 - Wilhelm Hofmann  Karl-Wilhelm Hofmann : (1921 – 1945)

En 1941, Karl-Wilhelm Hofmann rejoint le 9./JG2 après avoir fini sa formation de pilote. Le 11 Juin 1942, il est muté au 1./JG26, il connait sa première victoire le 11 Octobre 1942 en abattant un Supermarine Spitfire près de Cassel. Le 9 Décembre son Fw 190 A-4 (W.Nr. # 5617) subit une panne moteur et s’écrase près de Watten. Gravement blessé, Hofmann se retrouve à l’hôpital pendant 4 mois.

Il est de retour au combat le 31 Mars 1943. A cette date, le 1./JG26 est engagé sur le front russe et Hofmann remporte sa première et seule victoire à l’Est, il abat un Lavotchkine LaGG-3 le 14 Mai. En Septembre 1943, il est transféré au 10./JG26, mais son séjour dans cette unité est très court, effectivement en Octobre, le Hofmann est muté au 8./JG26 et le 29 Février 1944, promu Leutnant il y est nommé Staffelkapitän. Il enregistre sa 10ième victoire le 15 Mars mais c’est après le débarquement de Normandie que Hofmann connait de nombreux succès.

Le 22 Juillet 1944, il atteint les 26 victoires et promu Oberleutnant, il reçoit la Deutsches Kreuz in Gold. Le 20 Août il abat 2 P-47 Thunderbolt pour sa 30ième victoire. Et le 22 Octobre, Hofmann est blessé à l’oeil gauche lorsque au sol, il examine un canon d’avion qui venait d’être démonté, et que l’obturateur se referma soudainement. Hofmann continue de voler mais avec un bandeau. Durant l’Opération Bodenplatte , le 1er Janvier 1945,il mène le 8./JG26 vers l’aérodrome de Bruxelles-Evere. Le 15 Janvier, il prend le commandement du 5./JG26 tout en gardant le contrôle du 8./JG26, mais le 15 Février, ce dernier est démantelé et Hofmann devient chef permanent du 5./JG26. Le 26 Mars, il mène une formation de huit Fw 190 pour une mission de Jabojagd dans les environs de Wesel-Bocholt. Le Staffel rencontre une formation de B26 Marauder de l’USAAF escortée par des chasseurs Hawker Tempest de la RAF près de Münster. Hofmann abat un appareil britannique pour sa 44ième victoire, mais dans la confusion son avion disparaît. Plus tard, il a été déterminé que Hofmann a été abattu par son propre ailier. Il a bien sauté, mais l’altitude était trop basse pour que son parachute ne se déploie.

    • Grade final :                Oberleutnant   oberleutnant
    • Victoires :                44   victoire1 = 43 (dont 13 P-47 Thunderbolt) - urss_peq = 1
    • Missions :                      260
    • Unités :                            jg2_peq  JG2 , jg26_peq  JG26
    • Note :                                Karl-Wilhelm Hofmann est le pilote ayant abattu le plus de P-47 Thunderbolt, s’ajoute à ce score, 10 P-51 Mustang.
    • Décorations :
      • croix de fer 2 ième classe    : Croix de Fer de 2ième classe : _ _/_ _/_ _
      • croix de fer 1ère classe    : Croix de Fer de 1ère classe : _ _/_ _/_ _
      • croix-allemande-en-or   : Croix Allemande en Or : 23/07/1944
      • croix-de-chevalier     : Croix de Chevalier : 24/10/1944

13 - Bf 109F-2 de Wilhelm Hofmann, 9.JG2, France 1941

Bf 109F-2 de Karl-Wilhelm Hofmann, 9.JG2, France 1941

13 - Bf 109F2 du 9.JG2, pilote Wilhelm Hofmann, France 1941

__________________________________________________

15 - Karl Borris Karl Borris : (1916 – 1981)

Après sa formation de pilote, le Leutnant Karl Borris intègre le 5./JG26 en Décembre 1939. Il participe à la Campagne de France et le 13 Mai 1940 il est abattu par un Paul Defiant de la RAF au dessus des côtes hollandaises, Borris parvient à sauter en parachute et rejoint son unité le 17 Mai. Il obtient sa première victoire, un Supermarine Spitfire, le 1er Juin 1940 lors de l’évacuation du Corps Expéditionnaire Britannique à Dunkerque. Il combat aussi lors de la Bataille d’Angleterre, et termine l’année avec 6 victoires confirmées.

En Mars 1941, Karl Borris devient Technischer Offizier au Stab II./JG26, puis il est selectionné, avec 30 autres techniciens, pour rejoindre le centre d’essai du Reichsluftfahrtministerium à Rechlin. Là, ils découvrent les 6 premiers Fw 190 A-0. Cette force est appelée Eprobungstaffel 190 et doivent assurer la mise au point opérationnelle de l’appareil. Le 10 Novembre 1941, promu Oberleutnant et Staffelkapitän du 8./JG26, et renoue avec les victoires. Durant 1942, il accroît son score pour terminer l’année avec 21 victoires.

Le 14 Mai 1943, lors d’une interception d’une formation de B-17 Flying Fortress, son Fw 190 A-5 (W.Nr. # 7326) Black 19 est touché par des tirs défensifs. Borris s’éjecte de son appareil mais son parachute ne se déploie que partiellement. L’atterrissage est très violent et il est victime de multiples fractures. Il passera un long moment à l’hôpital. Le 23 Juin 1943, Borris est Hauptmann et devient Gruppenkommandeur du I./JG26. Promu Major en Avril 1944, il quitte son unité le 15 Mai durant une période de deux mois et demi. A son retour, au début du mois de Juillet, il ne reprend pas de suite la tête du I./JG26. De nouveau Gruppenkommandeur du I./JG26 le 1er Août et reçoit la Ritterkreuz le 25 Novembre 1944 pour sa 41ième victoire.

    • Grade final :            Major   major
    • Victoires :                  43   victoire1 = 43 (dont 5 quadrimoteurs)
    • Missions :                   -
    • Unités :                         jg26_peq JG26
    •  Note :                           Karl Borris, basé à Flensburg, s’est rendu aux forces britanniques avec son unité.
    • Décorations :
      • croix de fer 2 ième classe   : Croix de Fer de 2ième classe : 07/09/1940
      • croix de fer 1ère classe   : Croix de Fer de 1ère classe : 05/09/1941
      • Trophé d'honneur     : Trophée d’Honneur : 25/05/1942
      • croix-allemande-en-or  : Croix Allemande en Or : 08/09/1942
      • croix-de-chevalier     : Croix de Chevalier : 25/11/1944

15 - Fw 190A-3 'Black 14’ de  l'Oblt. Karl Borris. 8.JG26. 1942

Fw 190A-3 ‘Black 14’ de  l’Oberleutnant Karl Borris. 8./JG26. 1942

__________________________________________________

16 - Rudolf Klemm Rudolf Klemm : (1918 – 1989)

Rudolf Klemm s’engage dans la Luftwaffe en 1937, et après plusieurs années en tant qu’instructeur de vol, il intègre le JG54 basé sur le front de l’Est en Décembre 1941. Oberfeldwebel au 8./JG54, il abat son premier avion, un Iliouchine Il-2 Sturmovik, le 7 février 1942. Sa deuxième victoire, un Petliakov Pe-2, il l’obtient le 4 Avril mais c’est aussi la 2000ième victoire confirmée du JG54. Le 29 Septembre il abat 5 appareils soviétiques.

Lorsque le III./JG54 est déplacé sur le front occidental, Klemm a déjà 23 victoires à son actif, En Mars 1943, il est promu Leutnant puis transféré au 9./JG54. Le 17 Avril il abat son premier quadrimoteurs, un B-17 Flying Fortress au Sud-Ouest d’Ahlhorn. Le 14 Mai, il abat sa 25ième victime, mais son Me Bf 109 G-4 (W.Nr. # 16 144) Yellow 10 est touché par la Flak allemande. Il est blessé au visage le rendant aveugle d’un oeil et malgré ce handicap, Klemm retourne au combat quelques semaines plus tard. En Novembre 1943, il est transféré au Stabsstaffel du III./JG54, et le 1er Février 1944, il est nommé Staffelkapitän du 7./JG54. De nouveau abattu et blessé, à bord de son Me Bf 109 G-6 (W.Nr. # 15 573) White 1 le 14 Avril en combattant des P-47 Thunderbolt de l’USAAF. Il doit être par la suite amputé de deux orteils.

A l’été 1944, Rudolf Klemm est transféré au IV./JG54 qui est basé sur le front de l’Est. Le 18 Novembre, il reçoit la Ritterkreuz pour sa 39ième victoire, et le 1er Décembre, il est nommé Gruppenkommandeur du III./JG54 basé sur le front de l’Ouest sous le commandement du JG26. Klemm remplace l’Hauptmann Robert « Bazi » Weiss (121 victoires, Rk-El) abattu le 29 Décembre 1944. Le 25 Février 1945, le III./JG54 et rebaptisé IV./JG26, et est basé à Varrelbusch. Le 19 Mars il détruit sa 42ième et dernière victoire, un au Nord-Ouest de Nordhorn. Le 17 Avril 1945, Rudolf Klemm reçu l’ordre de rejoindre le JG7, mais il était destiné à ne jamais rejoindre cette unité.

    • Grade final :              Major   major
    • Victoires :               42   victoire1 = 13 (dont 8 quadrimoteurs) - urss_peq = 29
    • Missions :                     293
    • Unités :                           jg54_peq  JG54 , jg26_peq  JG26
    • Note :                                -
    • Décorations :
      • croix de fer 2 ième classe   : Croix de Fer de 2ième classe : _ _/_ _/_ _
      • croix de fer 1ère classe   : Croix de Fer de 1ère classe : _ _/_ _/_ _
      • Trophé d'honneur      : Trophée d’Honneur : 22/02/1943
      • croix-allemande-en-or  : Croix Allemande en Or : 24/02/1944
      • croix-de-chevalier     : Croix de Chevalier : 18/11/1944

16 - Fw 190 A-8 de Rudolf Klemm, 15.JG 54, fin 1944

Fw 190 A-8 de Rudolf Klemm, 15./JG 54, fin 1944

16 - Fw 190 A-8 de Rudolf Klemm, 15.JG 54, fin 1944.

__________________________________________________

17 - Hans Dortenmann Hans Dortenmann :  (1920 – 1973)

Hans Dortenmann sert d’abord dans l’infanterie avant de rejoindre la Luftwaffe en Avril 1941. Pendant sa formation de pilote au JGr Ost, il se blesse le 9 Août 1943. En Novembre, il est affecté au 2./JG54 qui se trouve sur le front de l’Est. Il est l’ailier d’Ulrich Wöhnert (86 victoires, Rk), et connait sa première victoire le 6 Février 1944 en percutant volontairement un La-5. Son Fw 190 A-6  Black 7 est endommagé à l’aile gauche mais parvient à retourner à sa base.

Le 10 Juin 1944, le 2./JG54 est envoyé à l’Ouest au côté du III./JG54 et Dortenmann est alors détenteur de 14 (15) victoires obtenues à l’Est. Le 20 Juin, il est promu Staffelkapitän du 2./JG54. Le 10 Août, le Staffel est renommé 12./JG54 après une réorganisation des Gruppen lors de création d’un 4ième Staffel. Le 26 Juin, Dortenmann est abattu près de Paris, mais il arrive à évacuer son Fw 190 A-8 , Red 1. Durant la bataille de Normandie, il revendique la destruction de 6 appareils alliés. A la mi-Août 1944, le III./JG54 se retire en Allemagne pour y être rééquipé. Fin Septembre, le Gruppe reçoit ses premiers Fw 190 D-9, et devient opérationnel le 12 octobre. A la demande du MajorWalter Nowotny (258 victoires, Rk-Br. Mort au combat le 8 Novembre 1944), le 9./JG54 basé à Hesepe est sous le commandement de l’Oberleutnant Wilhelm Heilmann (34 victoires), et le 12./JG54 basé à Achmer est sous les ordres du Leutnant Dortenmann, doivent assurer la protection des Messerschmitt Me 262 du Kommando Nowotny lors des délicates phases de décollage et d’atterrissage des jets. Cette mission est assurée par les deux Staffel jusqu’au 25 décembre.

A cette même date, le III./JG54 est placé sous le contrôle opérationnel du I./JG26 commandé par le Major Karl Borris (43 victoires, Rk), en vu de l’Opération Bodenplatte. Le 29 Décembre, Dortenmann abbat un Supermarine Spitfire de RAF près de Münster, c’est aussi le jour où le III/.JG54 perd son Gruppenkommandeur, l’Hauptmann  Robert Weiss (121 victoires, Rk-El) lors d’un combat aérien face à des Supermarine Spitfire et des Hawker Typhoon. Hans Dortenmann est alors nommé Gruppenkommandeur par intérim du III./JG54, et ce, jusqu’au 11 Février 1945. Le 1er Janvier 1945, Dortenman mène le III./JG54 contre l’aérodrome de Bruxelles-Grimbergen et perd 12 pilotes sur les 17 du départ. Le 12./JG54 est  dissout le 19 Février 1945, et les pilotes sont dispatchés dans les autres Staffeln du III./JG54, et Dortenmann prend le commandement du 11./JG54.

Le 25 Février, le III./JG54 est absorbé par le JG26, et le Staffel de Dortenmann devient le 14./JG26. Le 29 Mars, il est nommé Staffelkapitän du 3./JG26. Il effectue alors 28 missions d’attaque au sol, détruisant 1 transporteur de troupes, deux avions, un véhicule blindé, 7 camions, 3 véhicules d’infanterie blindés et d’une DCA. Dortenmann abat son dernier appareil, un Yak-3 soviétique le 27 Avril 1945 au dessus de Berlin.

    • Grade final :              Oberleutnant   oberleutnant
    • Victoires :               38   victoire1 = 22 - urss_peq = 16
    • Missions :                     150
    • Unités :                           jg54_peq  JG54 , jg26_peq  JG26
    • Note :                                Avec 18 victoires à bord d’un Fw 190 D-9, Hans Dortenmann est un des plus grand As à bord de cette version du Fw 190.
    • Décorations :
      • croix de fer 2 ième classe     : Croix de Fer de 2ième Classe : _ _/_ _/_ _
      • croix de fer 1ère classe    : Croix de Fer de 1ère Classe : _ _/_ _/_ _
      • croix-allemande-en-or   : Croix Allemande en Or : _ _/_ _/1944
      • croix-de-chevalier     : Croix de Chevalier : 20/04/1945

17 - Fw 190 D-9, Hans Dortenmann, 14.JG26, Varrelbusch - Allemagne, Mars 1945.

Fw 190 D-9, Hans Dortenmann, 14./JG26, Varrelbusch, Allemagne Mars 1945

17 - Fw 190 D-9, Hans Dortenmann, 14.JG26, Varrelbusch, Allemagne Mars 1945

__________________________________________________

18 - Fülbert Zink Fülbert Zinc :  ( – 1943)

Peu de choses sont connues sur Fülbert Zinc. Le 1er Juillet 1941, il est Staffelkapitän du 4./JFS5 (Jagdfliegerschule 5). Ecole de pilotage basée au Havre-Octeville en France. Cette unité a été créée pour soutenir le JG2 et le JG26. Le 4./JFS5 est dissout et incorporé au JG2 le 1er Avril 1942. Zinc, est transféré au 2./JG26 le 17 Mars 1942, avec 17 victoires confirmées. Promu Hauptmann et Staffelkapitän du 2./JG26, il abat un Supermarine Spitfire le 1er Juin 1942 pour sa 20ième victoire. 16 autres appareils anglo-américains sont détruits au cours de sa campagne sur le front Ouest.

En Février 1943, Le 2./JG26 est transféré sur le front russe. Fülbert Zinc abat son premier soviétique, un Lavotchkine LaGG-3 le 27 Février. Le 6 Mars, après un combat aérien, son Fw 190 A-4 est si endommagé que Fülbert est obligé de faire un atterrissage forcé, son appareil est détruit à 70%. Il abat encore deux autres avions russes et le 14 Mars, près de Vershinskaya, Fülbert Zinc trouve la mort à bord de son Fw 190 A-4 (W.Nr. #7176) Black 13 suite à une rencontre avec des chasseurs soviétiques.

    • Grade final :              Hauptmann   hauptmann.
    • Victoires :                    36   victoire1 = 33 - urss_peq = 3
    • Missions :                     -
    • Unités :                           JFS5  ,  jg26_peq  JG26
    • Note :                               Le corps de Fülbert Zinc n’a jamais été retrouvé dans les débris de son appareil.
    • Décorations :
      • croix de fer 2 ième classe   : Croix de Fer de 2ième classe : _ _/_ _/_ _
      • croix de fer 1ère classe   : Croix de Fer de 1ère classe : _ _/_ _/_ _
      • Trophé d'honneur      : Trophée d’Honneur : _ _/_ _/_ _
      • croix-allemande-en-or  : Croix Allemande en Or : 28/04/1944 (à titre posthume)

__________________________________________________

Pas de photo Waldemar « Vladimir » Söffing :  ( – )

Peu de choses sont connues sur Waldemar Söffing. Il est affecté au 1./JG26 en Juillet 1942, et le 2 Septembre, son Fw 190 A-4 est sérieusement endommagé lors d’un combat face à un Supermarine Spitfire du 401 (Canadian) Sq de la RAF. Le pilote canadien voit l’avion de Waldemar criblé de balles, en feu et en pleine chute, suppose que le pilote est mort. Puis le canadien est surpris de revoir l’avion allemand volant en pallier au dessus des côtes française, il se retourne alors pour l’achever mais Waldemar saute en parachute, indemne.

En Février 1943, le 1./JG26 est transféré sur le front russe, et le 16, il abat 2 Iliouchine Il-2 Sturmovik soviétiques. Söffing est de retour en Allemagne en Juin. Il rejoint le 2./JG26 en Juillet, et à bord de son Fw 190 A-4 (W.Nr # 57 375) White 3, est abattu par un P-47 Thunderbolt au dessus de Dordrecht. Souffrant d’un fracture au cou, il ne retourne au combat qu’en 1944. Il abat 2 P-47 Thunderbolt le 11 Mai 1944 près de Châteaudun, puis un autre au dessus de Lille-Roubaix, le 24 Mai. C’est sa 15ième victoires. En octobre 1944, il retourne au 1/JG1. Puis est promu Staffelkapitän du 4./JG26 et ensuite du 2./JG26.

En Avril 1945, Söffing est nominé pour recevoir la Ritterkreuz, mais avec les évènements chaotiques des derniers jours de la guerre, il ne recevra jamais la confirmation de cette récompense.

    • Grade final :              Leutnant   leutnant
    • Victoires :                    35   victoire1 = 25 ? - urss_peq = 10 ?
    • Missions :                     -
    • Unités :                           jg26_peq  JG26
    • Note :                                -
    • Décorations :
      • croix de fer 2 ième classe   : Croix de Fer de 2ième classe : _ _/_ _/_ _
      • croix de fer 1ère classe   : Croix de Fer de 1ère classe : _ _/_ _/_ _
      • Trophé d'honneur      : Trophée d’Honneur : _ _/_ _/_ _
      • croix-allemande-en-or  : Croix Allemande en Or : 01/01/1945

__________________________________________________

20 - Gerhard Gerd Wiegand Gerhard « Gerd » Wiegand :  (1922 –  1994)

Après sa formation de pilote, l’Unteroffizier Gerd Wiegand rejoint le 8./JG26 en Novembre 1942. Il obtient sa première victoire le 30 Juillet 1943 en abattant un B-17 Flying Fortress à l’Ouest d’Eupen. Le 3 Septembre, c’est un Lockheed Ventura qui tombe sous ses obus. Muté au 4./JG26 en Octobre 1943, Wiegand continue d’accumuler les victoires, et termine l’année avec un total de 15 appareils abattus.

Le Feldwebel Wiegand débute l’année 1944 en abattant un Supermarine Spitfire, et le 11 Janvier en 3 minutes il détruit 2 B-17 Flying Fortress. Le 8 Mars 1944, durant un combat avec des P-47 Thunderbolt, Wiegand à bord de son Fw 190 A-6 (W.Nr. # 550 718) Blue 6, fait une nouvelle victime, le F/O Joe Walter Icard (5 victoires, 1 endommagé, mort au combat le 08/03/144) du 62 Fighter Squadron/56 Fighter Group de l’USAAF. Wiegand est blessé à la main gauche. Après une période de convalescence, il est promu Leutnant et le 11 Juin 1944, il abat ses deux derniers appareils, 2 P-38 Lightning au Nord de Compiègne. l’avion de Wiegand est sérieusement touché et le pilote, indemne, doit sauter en parachute. L’atterrissage est violent et « Gerd » se brise la cuisse en heurtant le sol. Il ne retournera jamais au combat.

    • Grade final :              Leutnant   leutnant
    • Victoires :                    32   victoire1 = 32 (dont 7 quadrimoteurs et 6 + P-47 Thunderbolt)
    • missions :                    106 (?)
    • Unités :                          jg26_peq  JG26
    • Note :                               Architecte après la guerre, Gerd Wiegand participa aux installations olympiques de Munich pour les JO de 1972.
    • Décorations :
      • croix de fer 2 ième classe   : Croix de Fer de 2ième classe : _ _/_ _/_ _
      • croix de fer 1ère classe   : Croix de Fer de 1ère classe : _ _/_ _/_ _
      • Trophé d'honneur      : Trophée d’Honneur : _ _/_ _/_ _
      • croix-allemande-en-or  : Croix Allemande en Or : 29/03/1944

__________________________________________________

21 - Gustav Sprick Gustav « Micky » Sprick : (1917 – 1941)

Gustav Sprick intègre la Luftwaffe en 1937. Après sa formation de pilote, il rejoint le le JG26 le 23 Septembre 1939. C’est l’insigne (Fähnrich) de Sprick qui à été attribué au 8./JG26. Leutnant, il abat son premier avion, un Fokker T5 hollandais, le 10 Mai 1940. La Campagne de France est très fructueuse pour Sprick, avec 9 victoires, dont 3 Bloch 152 le 6 Juin 1940. Il est abattu près d’Evreux le 14 Juin lors d’un combat avec des Hawker Hurricane de la RAF. Après en avoir descendu un, Sprick est touché et fait un atterrissage forcé, il en ressort indemne et rejoint son unité.

Le 8 Août 1940, l’Oberleutnant Sprick est nommé Staffelkapitän du 8./JG26 et termine la Bataille d’Angleterre avec 11 victoires. Le 28 Septembre 1940, il obtient sa 20ième victoire en abattant un Hawker Hurricane près de Canterbury, et reçoit la Ritterkreuz le 1er Octobre. A la fin de l’année 1940, son score s’élève à 24 appareils détruits. Il ne connait pas de victoire avant le 16 Juin 1941 en abattant un Supermarine Spitfire, et le 28 Juin 1941, le III./JG26 décolle pour intercepter une grande formation britannique dont l’objectif est la centrale électrique de Comines. Le 8./JG26 est surpris par une attaque de Supermarine Spitfire venant pas le dessus qui scinde la formation allemande et l’emmène dans des combats individuels, Sprick entreprend un Split-S pour se dégager, mais l’aile droite de son Me Bf 109 F-2 (W.Nr. # 5743) Black 13 se détache et l’avion s’écrase au sol, tuant ainsi son pilote.

    • Grade final :             Oberleutnant   oberleutnant
    • Victoires :                   31  victoire1  = 31 (dont 13 Supermarine Spitfire)
    • Missions :                    192
    • Unités :                          jg26_peq  JG26
    • Note :                              11 appareils britanniques sont abattus par Sprick durant la Bataille d’Angleterre.
    • Décorations :
      • croix de fer 2 ième classe  : Croix de Fer de 2ième classe : _ _/_ _/_ _
      • croix de fer 1ère classe  : Croix de Fer de 1ère classe : _ _/_ _/_ _
      • Trophé d'honneur      : Trophée d’Honneur : 08/09/1940
      • croix-de-chevalier    : Croix de Chevalier : 01/10/1940

21 - sprick2

Bf 109F-2 de l’Oberleutnant Gustav Sprick, 8./JG 26, Juin 1941

21 - Bf 109F-2 de l'Oberleutnant Gustav Sprick, 8.JG 26, Juin 1941.

__________________________________________________

22 - Peter crump Peter Crump : ( – )

Peter  Crump entre dans la Luftwaffe en 1937. Après sa formation de pilote, il intègre le JG53, mais il est soustrait à resté au sol puis renvoyé en Allemagne pour parfaire son entraînement militaire. Un an plus tard, il est autorisé à rejoindre le Jagdwaffe mais il doit refaire sa formation de pilote. A la mi-Juin 1942, il est affecté au 5./JG26 basé à Abbeville. Crump est alors Unteroffizier et remporte sa première victoire le 27 Août 1942 en abattant un Supermarine Spitfire près de Berck-sur-Mer. Promu feldwebel en Avril 1943. Il abat, le 22 Juin, un B-17 Flying Fortress près de Vlissingen mais son Fw 190 A-4 (W.Nr. # 793) Black 6 est endommagé par un P-47 Thunderbolt d’escorte le forçant à faire un atterrissage forcé. Crump est blessé et la victoire sur le quadrimoteurs ne sera jamais confirmée. De nouveau abattu le 22 Février 1944, il saute de son appareil à une très basse altitude, il touche le sol juste après que la toile de son parachute se soit déployée, la chance est avec lui car il ne souffre que de quelques blessures légères qui le priveront de vol jusqu’en Avril. Crump est alors transféré du 6./JG26 au 7./JG26 et le 17 Juin 1944, il est promu Leutnant.

Le 13 Juillet 1944, Crump est muté au 9./JG54 et remporte rapidement 3 nouvelles victoires avant d’être retiré du front et placé en attente d’affectation à Bad Wiessee. Il est promu Staffelkapitän du 10./JG54 lorsque celui-ci est de retour du front de l’Est le 25 Décembre 1944. Le 25 Février 1945, le III./JG54 est incorporé au IV./JG26 et Crump devient Staffelkapitän du 13./JG26. Le 17 Avril 1945 il est transféré au 5./JG26 , mais suite à un empoisonnement du sang, il est trop faible pour voler. Le 1er Mai, L’Oberleutnant Crump est à nouveau transféré, il est alors Staffelkapitän du 1./JG26. Le lendemain, Peter Crump effectue sa dernière mission de combat et survivra à la guerre.

    • Grade final :              Oberleutnant   oberleutnant
    • Victoires :                    31  victoire1  = 31 
    • Missions :                     202
    • Unités :                           jg53_peq  JG53 ,  jg26_peq JG26 , jg54_peq  JG54 , jg26_peq  JG26
    • Note :                                -
    • Décorations :
      • croix de fer 2 ième classe   : Croix de Fer de 2ième classe : _ _/_ _/_ _
      • croix de fer 1ère classe   : Croix de Fer de 1ère classe : _ _/_ _/_ _
      • Trophé d'honneur      : Trophée d’Honneur : _ _/_ _/_ _

__________________________________________________

23 - kurt-ebersberger Kurt Ebersberger : (1914 –  1943)

On sait que  Kurt Ebersberger a rejoint le 4./JG26 en Août 1940. Il abat sa première victime le 15 Août 1940, un Supermarine Spitfire près de Tonbridge. Un an plus tard, il est nommé Staffelkapitän du 4./JG26. En Juillet 1943, il est transféré au 8./JG 26, son score est alors de 27 victoires aériennes. Le 30 du même mois, il abat un B-17 Flying Fortress au dessus de Liège. Puis en Octobre 1943, il reprend le commandement du 4./JG 26. Le 23 Octobre, il mène son unité sur un formation de B-26 Marauder à 3 kilomètres au Sud d’Hesdin, il est pris à parti par les chasseurs d’escorte, son appareil, le Fw 190 A-6  (W.Nr. # 550 440) Blue 1 est touché, Ebersberger réussit à sauter, mais l’altitude est trop basse pour que son parachute se déploie.

    • Grade final :             Hauptmann   hauptmann
    • Victoires :              30   victoire1 = 30 (dont 27 Supermarine Spitfire)
    • Missions :                   -
    • Unités :                        jg26_peq  JG 26
    • Note :                             Kurt Ebersberger aurait abattu le Sous-Lieutenant Hauchemaille du Squadron 340 Ile de France. (Même revendication pour Münchenberg)
    • Décorations :
      • croix de fer 2 ième classe     : Croix de Fer de 2ième classe : _ _/_ _/_ _
      • croix de fer 1ère classe     : Croix de Fer de 1ère classe : _ _/_ _/_ _
      • Trophé d'honneur        : Trophée d’Honneur : _ _/_ _/_ _
      • croix-allemande-en-or    : Croix Allemande en Or : 05/06/1942

23 - Fw 190A-2 de Kurt Ebersberger. 4.JG26, France 1942.

Fw 190A-2 de Kurt Ebersberger. 4./JG26, France 1942

23 - Fw 190A-2 de Kurt Ebersberger. 4.JG26, France 1942

__________________________________________________

24 - Wilhelm Mayer Wilhelm Mayer : (1917 – 1945)

Après sa formation de pilote, Wilhelm Mayer intègre le JG 26 le 1er Août 1941. D’abord affecté au 2./Ergänzungsgruppe JG 26 pour suivre une formation opérationnelle. Le 11 Décembre, il est transféré au 1./Ergänzungsgruppe JG 26 pour une courte période, et le 9 Janvier 1942, l’Unteroffizier Mayer est muté au 6./JG 26. Ses premières missions de combat s’effectuent lors de l’Opération Donnerkeil, pour la protection aérienne des croiseurs Scharnhorst, Gneisenau et du croiseur lourd Prinz Eugen lors de leur passage de la Manche. Wilhelm participe ensuite à l’opération aérienne lors du débarquement de Dieppe, il abat 4 appareils britanniques, mais ses victoires ne seront jamais confirmées. Il est crédité de sa première victoire aérienne le 14 Mars 1943 lorsqu’il abat un Supermarine Spitfire au dessus de la Baie de Somme. Le 30 Juillet, le Feldwebel Mayer est à bord de son Fw 190 A-6 (W.Nr. # 7222) Brown 4 lorsqu’il est touché par des tirs de défense de B-17 Flying Fortress de l’USSAF qui se dirigeaient sur Apeldoorn. Il n’est que légèrement blessé lors de son atterrissage forcé à Netterden.

Le 15 Septembre 1943, Mayer est transféré au 7./JG 26 et termine l’année avec 9 victoires confirmées. Le 18 Février 1944, le 7./JG 26 reçoit l’ordre d’intercepter une formation de 18 bombardiers bimoteurs Mosquito de la RAF, escortée par 8 chasseurs Hawker Typhoon qui se dirigent vers la prison d’Amiens (Opération Jericho) pour aider l’évasion de membres de la Résistance. La formation est interceptée à la sortie du bombardement. Mayer abat le commandant de la mission, le Group Captain Percy Charles Picard  pour sa 13ième victoire.

Le 5 Avril 1944, l’Oberfelswebel Mayer est transféré au Jagdgruppe Westen pour y effectuer des tâches d’instruction jusqu’au 13 Juin. Puis le 14, il est envoyé au Jagdgruppe Ost et de nouveau transféré le 1er Juillet 1944, au Jagdgruppe Süd. Le Fahnenjunker-Oberfeldwebel Mayer retourne au JG 26 le 24 Juillet 1944 après son passage en tant qu’instructeur. Il est affecté au 5./JG 26, et durant le parachutage  et le débarquement de planeurs à Arnhem durant l’Opération Market-Garden, Mayer abat 2 P-51 Mustang près de Nimègue le 18 Août 1944. Lorsque le Leutnant Karl-Wilhelm Hofmann ( 44 victoires, RK – mort au combat le 26 Mars 1945), est blessé à un oeil lors d’un accident, l’Oberfeldwebel Mayer le remplace très souvent à la tête du 8./JG 26. Le 4 Janvier 1945, une petite formation de Fw 190 décolle de Nordhorn. Alors que l’avion de Mayer n’est pas encore en formation, des Supermarine Spitfire de la RAF l’interceptent, Wilhelm Mayer est abattu et tué dans son Fw 190 D-9 (W.Nr. # 500 052) Blue 16, à Lohnerbruch.

    • Grade final :               Leutnant   leutnant
    • Victoires :                     27   victoire1 = 27
    • Missions :                      124
    • Unités :                            jg26_peq  JG 26
    • Note :                                Wilhelm Mayer recevra la Ritterkreuz le 12 Mars 1945 à titre posthume
    • Décorations :
      • croix de fer 2 ième classe     : Croix de Fer de 2ième classe : _ _/_ _/_ _
      • croix de fer 1ère classe    : Croix de Fer de 1ère classe : _ _/_ _/_ _
      • Trophé d'honneur       : Trophée d’Honneur : 31/03/1944
      • croix-allemande-en-or   : Croix Allemande en Or : 16/04/1944
      • croix-de-chevalier      : Croix de Chevalier : 12/03/1945 (à titre posthume)

24 -Fw 190 A-6, de Wilhelm Mayer - 5.JG 26 - Cambrai Epinoy, France 1943

Fw 190 A-6, de Wilhelm Mayer – 5./JG 26 – Cambrai Epinoy, France 1943

__________________________________________________

25 - Walter Adolph Walter Adolph : (1913 – 1941)

Sa formation de pilote achevée en automne  1937, Walter Adolph rejoint le 1./JG 88 de la Légion Condor pour participer à la Guerre Civile Espagnole et ce, jusqu’au printemps 1938. Il obtient sa première victoire aérienne le 30 Décembre 1937, en abattant un Polikarpov I-15 , chasseur biplan Républicain. Au début de 1939, Adolph est promu Staffelkapitän du 2./JG 1. Vers la fin de l’été, son unité est basée à Seerapen, et a pour rôle la protection de la Prusse Orientale. Il effectue plusieurs missions au dessus de la Pologne mais il est rapidement renvoyé en Allemagne. Adolph remporte sa première victoire de la Seconde Guerre mondiale le 1er Octobre 1939, en abattant un Bristol Blenheim de reconnaissance de la RAF, au dessus Osnabrück.

Lors de la Campagne de France, Walter Adolph obtient 5 nouvelles victoires dont 3 Bristol Blenheim abattus en l’espace de 5 minutes le 12 Mai 1940 au dessus de Maastricht. Le 9 Juillet 1940, le 2./JG1 est rebaptisé 8./JG 27. Le 4 Octobre 1940, Adolph est alors transféré puis nommé Gruppenkommandeur du II./JG 26. Après sa 15ième victoire, l’Hauptmann Walter Adolph reçoit la Ritterkreuz le 13 Novembre 1940. Le II./JG 26 est la première unité de la Luftwaffe à faire la transition vers le nouveau chasseur Focke Wulf Fw 190. L’unité reçoit sa première livrée en Juillet 1941. Le 18 Septembre 1941, Adolph emmène huit appareils lors une mission d’escorte d’un pétrolier au large d’Ostende. A bord de son Fw 190 A-1 (W.Nr# 10028) Black <<, il rencontre une formation de Bristol Blenheim escortée par des Supermarine Spitfire et des Hawker Hurricane. Adolph est abattu et son corps est retrouvé 3 semaine plus tard, échoué sur une plage belge. Le Fw 190 de Walter Adolph est le premier appareil du genre à être perdu en combat aérien.

    • Grade final :               Hauptmann   hauptmann
    • Victoires :                     25   victoire1 = 24 - urss_peq = 1
    • Missions :                      79
    • Unités :                            jgr88_peq  JG 88, jg1_peq  JG 1, jg27_peq  JG 27, jg26_peq JG 26
    • Note :                                Walter Adolph aurait été abattu par l’As britannique Cyril Frederick Babbage (7.27 victoires confirmées, 2.333 probables, 2 endommagés)
    • Décorations :
      • croix d'espagne or et diamants    : Croix Espagnole en Or et Epées : _ _/_ _/_ _
      • croix de fer 2 ième classe     : Croix de Fer de 2ième classe : _ _/_ _/_ _
      • croix de fer 1ère classe    : Croix de Fer de 1ère classe : _ _/_ _/_ _
      • Trophé d'honneur       : Trophée d’Honneur : 26/10/1940
      • croix-de-chevalier      : Croix de Chevalier : 13/11/1940

25 - Bf 109E-3 de Walter Adolph, II .JG 26 - France, 1940

Bf 109E-3 de Walter Adolph, II./JG 26 – France, 1940

__________________________________________________

Pas de photo Helmuth Hoppe : ( – 1943)

Helmuth Hoppe intègre le 6./JG 26 en Octobre 1942. Sa première victoire, un Supermarine Spitfire, arrive le 2 Octobre 1942 au dessus de Sommemündung. En Janvier 1943, il est transféré au 5./JG 26 et le 22 du même mois, un autre Supermarine Spitfire tombe sous ses canons. En Mai 1943, il rejoint le 8./JG26 et le 13 il abat un B-17 Flying Fortress  du 91 BG, 323 BS de l’USAAF ( soit le « Vulgar Virgin » du Lt. Lawrence J. Stark, ou le # 42-5406 du Lt. Homer C. Biggs ). Le 10 Juillet, un autre quadrimoteur est attribué à Hoppe, l »Exterminator » du 95 BG, 412 BS, du Lt. James R. Sarchet à l’Ouest de Rouen.

En Août 1943, il est encore une fois transféré. volant en tant que Staffelkapitän du 4./JG 26, et le 12, il détruit un B-17 Flying Fortress, puis un autre le 3 Septembre au Nord de Paris. Sa 21ième victoire, un Hawker Typhoon le 11 Septembre 1943. Le 1er Décembre, il est nommé Staffelkapitän du 5./JG 26 mais il est tué le jour même, abattu par un Supermarine Spitfire canadien au moment ou Hoppe décolle de l’aérodrome de Cambrai.

    • Grade final :             Hauptmann   hauptmann
    • Victoires :              25  victoire1 = 25
    • Missions :                   -
    • Unités :                         jg26_peq  JG 26
    • Note :                             -
    • Décorations
      • croix de fer 2 ième classe   : Croix de Fer de 2ième classe : _ _/_ _/_ _
      • croix de fer 1ère classe   : Croix de Fer de 1ère classe : _ _/_ _/_ _
      • Trophé d'honneur      : Trophée d’Honneur : _ _/_ _/_ _
      • croix-allemande-en-or  : Croix Allemande en Or : 29/10/1943

__________________________________________________

26 - Emil Babenz Emil Babenz : (1919 – 1944)

Emil Babenz entre dans la Luftwaffe le 1er Novembre 1937. A la fin de sa formation de pilote, le 25 Septembre 1939, il rejoint le Flugzeugführerschule A / B à Görlitz. Intégré au JG 26 le 1er Juin 1940, l’Unteroffizier Babenz vole avec le 3./JG 26. Il enregistre sa première victoire le 17 Avril 1941 lorsqu’il abat un bombardier bimoteur Bristol Blenheim, mais Babenz a mal identifié sa victime, en revendiquant un Bristol Beaufort. Il termine l’année 1941 avec 8 victoires. Babenz fait parti des membres fondateurs du 11./JG 26 créé en 1942 et basé à Norrent-Fontes en France. L’Oberfeldwebel Babenz se distingue lors du débarquement de Dieppe, le 19 Août 1942, lorsqu’il abat 3 Supermarine Spitfire de la RAF. Le 15 Octobre 1942, son score s’élève à 21 victoires et il reçoit la Deutsches Kreuz in Gold.

En Novembre 1942, le 11./JG 26 est transféré en Tunisie sous le commandement du II./JG 51.  Le 3 Décembre, lors d’un bombardement de l’aérodrome situé en dehors de Tunis, 6 pilotes du 11./JG 26 sont tués. Le Staffel est alors dissout et les survivants sont incorporés au II./JG 51. Le 10 Mars 1943, Babenz est transféré au JG53 avec l’Hauptmann Hans-Jürgen Westphal (22 victoires) ainsi que 5 autres pilotes de l’anciennement 11./JG 26. Le Feldwebel Babenz rejoint le 1./JG 53 et remporte 2 autres victoires en Tunisie. Ce qui élève son score à 24 ennemis abattus.

En Septembre 1943, Emil Babenz retourne au I./JG 26 après avoir été blessé lors de son passage au JG 53, la raison reste indéterminée, il est alors affecté à une unité de transport pour qu’il retrouve sa confiance de pilote. Il rejoint ensuite le 2./JG 26 sous le commandement de l’Oberleutnant Karl Willius (50 victoires, RK, tué au combat le 8 Avril 1944). Le 8 Avril 1944, Emil Babenz est tué au combat face à des P-47 Thunderbolt du 361 st Fighter Group de l’USAAF au dessus de Zuiderzee en Hollande, son Fw 190 A-6 (W.Nr# 470 046) Black 1 plonge vers la sol à la verticale et s’écrase.

    • Grade final :             Fahnenjunker-Oberfeldwebel   st_fw
    • Victoires :              24 victoire1 = 24
    • Missions :                   335
    • Unités :                         jg26_peq JG 26, jg51_peq JG 51, jg53_peq JG 53, jg26_peq JG 26
    • Notes :                           Emil Babenz a abattu 20 Supermarine Spitfire.
    • Décorations :
      • croix de fer 2 ième classe    : Croix de Fer de 2ième classe : _ _/_ _/_ _
      • croix de fer 1ère classe   : Croix de Fer de 1ère classe : _ _/_ _/_ _
      • Trophé d'honneur      : Trophée d’Honneur : _ _/_ _/_ _
      • croix-allemande-en-or  : Croix Allemande en Or : 15/10/1942

__________________________________________________

Pas de photo Hans Prager : (1918 – 2003)

Hans Prager rejoint le 5./JG 26 en Février 1944. Il obtient sa première victoire, un P-47 Thunderbolt, le 6 de ce même mois. Prager a huit autres appareils abattus à son actif lorsqu’il devient Staffelkapitän du 7./JG 26 en Août 1944.

Prager est ensuite transféré au JG 54 ou il est successivement Staffelkapitän du 11,10,9,15 et du 14./JG 54 en Février 1945. Après un court séjour au JV 44, il rejoint le 15./JG 26. Hans Prager restera au JG 26 jusqu’à la fin des hostilités.

    • Grade final :            Leutnant   leutnant
    • Victoires :             23  victoire1 = 23
    • Missions :                  
    • Unités :                        jg26_peq JG 26, jg54_peq JG 54, jv44_peq JV 44, jg26_peq JG 26
    • Note :                            Hans Prager a abattu au moins 8 P-47 Thunderbolt
    • Décorations :
      • croix de fer 2 ième classe    : Croix de Fer de 2ième classe : _ _/_ _/_ _
      • croix de fer 1ère classe   : Croix de Fer de 1ère classe : _ _/_ _/_ _
      • Trophé d'honneur      : Trophée d’Honneur : _ _/_ _/_ _
      • croix-allemande-en-or  : Croix Allemande en Or : _ _/_ _/_ _

__________________________________________________

27 - Horst Sternberg  Horst Sternberg : (1920 – 1944)

.

 

Une Réponse à “JAGDGESCHWADER 26 « SCHLAGETER »”

  1. MASSON Michel Jack dit :

    Très intéressant ce site Web. Je fais des recherches sur le groupe 1/JAG 26, principalement lors de son séjour dans mon village (Le Perray en Yvelines aérodrome dit « Les Mesnuls Saint-Léger) du 29-07-1944 au 16-08-1944 alors que le groupe 1/JAG 26 avait pour commandant le Major Karl BORRIS.
    Tout élément concernant cette unité durant ce laps de temps serait bienvenu. Avez-vous quelques lignes ou images ou savez-vous où je pourrai en trouver. Je recherche également tout plan du cet aérodrome (pistes, casernement aux Mesnuls, etc… ).
    Merci par avance.
    Michel Jack MASSON

Laisser un commentaire

 

alpin38 |
tpeseconde |
continent |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | humanitehistoire
| histoirefanonfalsifiee
| pcakkus