• décembre 2017
    L Ma Me J V S D
    « mar    
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    25262728293031
  • Accueil
  • > JAGDGESCHWADER 7 « Nowotny »

JAGDGESCHWADER 7 « Nowotny »

  • Le noyau du JG 7 était le Kommando Nowotny, qui fut créé en été 1944 par le General der JagdfliegerAdolf Galland. Plusieurs personnels venaient du Erprobungskommando Lechfeld, qui à son tour avait été formé au III./ZG 26.
  • Les premières missions, en partance de Lärz, Hesepe et Achmer n’ont rencontré que peu de succès lors de la défense de la route aérienne qui menait à Berlin. Vers la fin Novembre 1944, l’unité était placée sous le commandement du Geschwaderstab du JG 7 dans les environs de Berlin, formant ainsi le III. Gruppe. Le I. Gruppe lui était formé d’anciens membres du II./JG 3 opérant de la base de Neumünster/Kaltenkirchen jusqu’au dernier mois de la guerre, quand un grand nombre de pilotes de chasseurs et de bombardiers y ont été transféré. L’unité prit part à l’Opération Bodenplatte.
  • Le II. Gruppe fut opérationnel en Février 1945 en même temps que le Stabsschwarm, et consistait, avec des « Experts » venant du JG 5 et du I. Gruppe, à obtenir de très bons résultats contre les bombardiers alliés et leur escorte de chasse.
  • Rien n’est vraiment sure à propos du nombres de victoires aériennes obtenues par le JG 7, mais elles seraient autour des 500. La dernière d’entre elles était la dernière victoire aérienne de la seconde guerre mondiale sur le terrain européen, quand l’Oberleutnant Sthele et son ailier abattèrent un Yakovlev Yak-9 près de Freiberg le 8 Mai 1945.

sources : Aircraft of the luftwaffe fighter aces I (B. Barbas)

__________________________________________________

Emblème du JG 7 :

JG 7 : JG 7

__________________________________________________

Walter Nowotny Walter « Nöwi » Nowotny :  (1920-1944)

Walter Nowotny rejoint la Luftwaffe le 1er Octobre 1939. sa formation de pilote, s’achève à la Jagfliegerschule 5 à Schwechat près de Vienne, il est affecté au JG-54 le 23 Février 1941. Le Leutnant Nowotny est posté au 9./JG-54. Il remporte sa première victoire, un Polikarpov I-153 soviétique, au dessus de l’île d’Ösel le 19 Juillet. Toutefois, il a été lui même abattu, à bord de son Me Bf 109E-7  »2 blanc », par un Polikarpov I-153, piloté par le futur As soviétique Alexandr  Avdeev (13 victoires, tué au combat 12 Août 1942) au dessus de la baie de Riga. Après trois jours et trois nuits passées en mer dans un canot pneumatique, Nowotny réussit à gagner la rive et rentrer à sa base. Le 13 septembre, il en est à 10 victoires. Le 11 Mars 1942, il est transféré au 3./JG-54, il abat 5 chasseurs russe le 20 Juillet, le 2 Août, 7. Le 11 Août il descend 2 MiG-3 mais son avion est trouché et prend feu, Nowotny réussit à ramener son appareil en flamme et doit faire un atterrissage d’urgence et souffre de quelques blessures. Il est décoré de la Ritterkreuz le 4 Septembre pour sa 56ième victoires. Le 25 Octobre 1942, Nowotny est nommé Staffelkapitän du 1./JG-54. Le 26 Mars 1943, il rencontre ses premiers Supermarine Spitfire soviétique, appartenant au GvIAP 26 de la défense aérienne de Lenningrad, et en abat un, ce qui porte le nombtre de ses victoires à 79. Le mois de Juin est très prolofique pour Nowotny, il détruit 41 appareils russes et fête sa 100 ièmè victoire le 15 de ce même mois. Il recommence cet exploit en Septembre avec 45 destructions, dont 10 le 1er jour du mois. Le huit, il obtient sa 200ième victoire.

Le 14 Octobre 1943, Nowotny est le premier pilote de l’histoire à obtenir 250 victoires. Le 19 Octobre il est retiré des combats et durant les mois qui suivent, son unique rôle est de faire de la propagande ainsi que de gonfler le moral des pilotes. Le premier Avril 1944, il es Hauptmann et est nommé à la tête du JG-101, une unité de chasse opérationnelle basée à Pau en France.

En Septembre 1944, Nowotny est promu Major et est en charge de mettre en opération le Kommando Nowotny équipé du chasseur à réaction Messerschmitt Me 262 . Le 7 Novembre 1944, Nowotny confirme 3 appareils abattus avec le nouvel avion de chasse. Le 8 Novembre, il décolle pour une interception de bombardiers de l’U.S.A.A.F avec escorte, mission dont il ne reviendra pas. Les circonstances de sa mort sont incertaines. Le personnel au sol déclare avoir entendu à la radio les combats se passant au dessus des nuages, Nowotny rapporte qu’il a abattu un quadrimoteur B-24 Liberator ainsi qu’un chasseur P-51 Mustang, ensuite il signale à la radio une panne moteur avant que la transmission se brouille et que l’on entende « brûlé ». Son Me 262 « 8 Blanc » a été vu en train de plonger à la varticale avant de se crasher à Epe, à 2,5 Km de Hesepe. 

    • Grade final :                Major   JAGDGESCHWADER 7     
    • Victoires :                     258       victoire1 = 3 - urss1 = 253
    • Missions :                      442
    • Unités :                            jg54_peq JG 54,  JG101-peq JG 101, Kommando Nowotny (futur  jg7_peq JG 7)
    • Note :                                Walter Nowotny est le 8ième pilote à recevoir les diamants à sa croix de chevalier.
    • Décorations :

      • croix de fer 1ère classe     : Croix de fer de 1ère classe : _ _/08/1941
      •  Trophé d'honneur       : Trophée d’honneur : 14/07/1942
      • croix-allemande-en-or    : Croix allemande en or : 21/08/1942
      • croix-de-chevalier      : Croix de chevalier : 04/09/1942
      • croix de chealier avec feuille de chêne    : Croix de chevalier avec feuilles de chêne : 04/09/1943
      • Feuilles de chêne avec épées   : Croix de chevalier avec feuilles de chêne et épées : 22/09/1943
      •  Feuilles de chêne, épées et diamants  : Croix de chevalier avec feuilles de chêne, épées et diamants : 19/10/1943

Fw.190A-6, I.JG 54,Walter Nowotny. East Front, October , 1943.

Fw.190A-6, I./JG 54, Walter Nowotny. Russie  Octobre  1943

Fw.190A-6, I.JG 54, Haupt.Walter Nowotny. East Front, October 14th, 1943.

__________________________________________________

Erich Rudorffer Erich Rudorffer : (1917 – )

Erich Rudorffer rejoint la Luftwaffe le 1er Novembre 1939, il est alors Feldwebel et est affecté au 2./JG-2. Il participe à la campagne de France et obtient son premier succès, un Curtiss H-75 , le 14 Mai 1940. Il ajoutera 8 autres victoires durant cette campagne. Au 1er Mai 1941, il est alors Leutnant avec à son actif 19 appareils détruits. Au cours de la « Non-Stop Offensive » britannique il augmente son score de 21 victoires. Le 19 Août 1942, lors des débarquements alliés de Dieppe, Rudorffer abat deux chasseurs anglais Spitfire. Le 11 Novembre, il est nommé Staffelkapitän du 6./JG-2.

Il dirige cette unité lorsque le II./JG-2 est transféré en Tunisie, et le 9 Février, il abat huit appareils britanniques en 32 minutes et 6 jours plus tard, sept autres en 20 minutes. Il est alors Oberleutnant, et suite à l’hospitalisation du Hauptmann Adolf Dickfeld (136 v) dû à un accident lors d’un atterrissage, Rudorffer prend temporairement le commandement du II./JG-2. Après avoir totalisé 27 victoires en Tunisie, Rudorffer retourne sur le front de la Manche en Avril 1943. En Mai 1943, il est nommé Guppenkommandeur du II./JG-2 puis il quitte cette unité avec un total de 74 victoires.

Il rejoint alors le IV./JG-54 en Juin 1943 sur le front de l’Est, puis il devient Kommandeur du II./JG-54 en Juillet en remplacement du Hauptmann Heinrich Jung (68 v). Rudorffer obtient sa première victoire sur ce front le 7 Août, ensuite il accumule les succès. Sa plus belle réalisation arrive le 6 Novembre 1943, en 17 minutes, 13 appareils soviétiques tombent sous ses canons. En Avril 1944, le Major Rudorffer est crédité de 134 ennemis détruits.

Le 15 Janvier, après avoir descendu 212 avions russes, il est placé au commandement du I./JG-7, équipé de Messerschmitt Me 262, il devient le premier As de la chasse à réaction avec 12 victoires dont 10 bombardiers quadrimoteurs. Erich Ruddorffer a survécu à la guerre et à continué sa carrière dans la Bundesluftwaffe.

    • Grade final :                Major   major    
    • Victoires :                     224       victoire1 = 86 (dont 10 quadrimoteurs) - urss1 = 138 (dont 58 Il-2 Sturmoviks)
    • Missions :                      1000
    • Unités :                            jg2_peq JG 2, jg54_peq JG 54, jg7_peq JG 7
    • Note :                                Erich Rudorffer a été abattu 16 fois et à sauté en parachute 9 fois.
    • Décorations :
      • croix de fer 2 ième classe   : Croix de fer de 2ième classe : 22/05/1940
      • croix de fer 1ère classe  : Croix de fer de 1ère classe : 28/06/1940
      • Trophé d'honneur     : Trophée d’honneur : 20/10/1940
      • croix-de-chevalier    : Croix de chevalier : 01/05/1941
      • croix-allemande-en-or  : Croix allemande en or : 09/12/1941
      • croix de chealier avec feuille de chêne   : Croix de chevalier avec feuilles de chêne : 11/04/1944
      • Feuilles de chêne avec épées  : Croix de chevalier avec feuilles de chêne et épées : 26/01/1945

1-Fw-190A-II.JG54-((+-Erich-Rudorffer-Immola-June-1944-01

Fw-190A-II.JG54 – Erich-Rudorffer – Immola (Finland) – Juin 1944

Rudorffer_190A-6_StabIIJG54_Immola_Finland_Jun44

__________________________________________________

Theodore Weissenberger Theodore Weissenberger : (1914 – 1950 )

Theodore Weissenberger entre dans la luftwaffe avant la guerre, il y est d’abord comme instructeur et ce n’est qu’en Septembre 1941 qu’il rejoint une unité de combat. Il est affecté au 1(Z)./Jg-77 rebaptisé plus tard 10(Z)./JG-5, Staffel volant à bord de chasseurs bimoteurs lourds Me Bf 110. Sa première victoire arrive en Octobre 1941 et il en ajoutera 20 de plus avec cette unité. Le 10 Septembre 1942 il est promu leutnant et est transféré au II./JG-5.

Affecté au 6./JG-5, il continue d’accumuler les victoires. En Juillet 1943, après avoir confirmé 104 victoires, Weissenberger est promu Oberleutnant et devient Staffelkapitän du 7./JG-5. Et le 2 Août 1943 son score est de 112 appareils détruits. Le 20 Avril 1944 il est Hauptmann et devient kommandeur du II./JG-5.

Après l’invasion allié en Normandie, Weissenberger et son unité partent pour la France avec à son actif 175 victoires. Ayant fait 26 missions de combats face à l’USAAF et la RAF et 25 autres victoires confirmées, son unité est transférée en Allemagne pour la défense du Reich.

Le 1er Décembre 1944, il est choisi pour être Kommandeur du I./JG-7. Promu Major le 15Janvier 1945, il devient Kommodore du JG-7 et ajoute 8 autres victoires, dont 7 quadrimoteurs, avec le nouvel avion à réaction Messerschmitt Me 262. Theodore Weissenberger est promu pour recevoir les épées à sa croix de chevalier mais la fin de la guerre lui empêchera d’être honoré de ce titre.

    • Grade final :                Major   major
    • Victoires :                     208       victoire1 = 33 (dont 7 quadrimoteurs) - urss1 = 175 (dont 15 Il-2 Sturmoviks)
    • Missions :                      500
    • Unités :                            Jg77_peq JG 77, jg5_peq JG 5, jg7_peq JG 7
    • Note :                                Theodore Weissenberger se tue le 10 Juin 1950 lors d’une course automobile.
    • Décorations :
      • croix de fer 2 ième classe    : Croix de fer de 2ième classe : _ _/_ _/_ _
      • croix de fer 1ère classe   : Croix de fer de 1ère classe : _ _/_ _/_ _
      • Trophé d'honneur      : Trophée d’honneur : 28/05/1942
      • croix-allemande-en-or  : Croix allemande en or : 06/09/1942
      • croix-de-chevalier    : Croix de chevalier : 13/11/1942
      • croix de chealier avec feuille de chêne  : Croix de chevalier avec feuilles de chêne : 02/08/1943

Me Bf 109G-2 - Theodore Weissenberger - Finland -Juillet 1943

Me Bf 109G-2 – Theodore Weissenberger – Finland -Juillet 1943

Bf 109G 2 oberleutnant Theodore Weissenberger

__________________________________________________

Walter Schuck Walter Schuck :  (1920 – )

Walter Schuck entre dans  la Luftwaffe en 1937 à l’age de 17 ans. A la fin de ses cours de pilote, à l’automne 1940, il est affecté au 3./JG3 puis promu Unteroffizier en Décembre, il rejoint le 7./JG-5 le même mois. Bien qu’il participe à de nombreuses missions, Schuck n’arrive pas à abattre un seul appareil.

Ce n’est qu’en Mai 1942, lorsque son unité est réorganisée et transférée à Petsamo dans le cercle polaire arctique, qu’il abat son premier ennemi, un MiG-3, le 15 Mai 1942. Il accumule alors doucement les succès, et en Avril 1943, son score est alors de 54 appareils soviétiques. Le 15 Juin 1944, Schuck atteint la barre magique des 100  victoires. Le 17 du même mois, il détruit en une seule journée 12 adversaires, ce qui restera son record personnel ainsi que celui du JG5. En Août 1944, il est promu Staffellkapitän du 10./JG5  et le Leutnant Schuck continue son ascension vers les grands As, et le 30 Septembre, son tableau de chasse contient 171 petites étoiles rouges.

Le 27 Janvier 1945, Walter Schuck est choisi pour intégrer le JG7 et après un formation de deux mois, il prend la fonction de Staffelkapitän du 3./JG7. Avec cette unité, il abat  8 appareils américains dont quatre quadrimoteurs B-17 Flying Fortress. A la fin d’Avril 1945, Schuck est touché par un chasseur américain P-51 Mustang , son avion devient incontrôlable ce qui oblige Schuck à sauter en parachute, son atterrissage est assez violent et il se foule les deux chevilles. Ce sera sa dernière mission de combat. Walter Schuck termine la guerre avec un total de 206 victoires confirmées, plus 30 non confirmées pour manque de témoins.

    • Grade final :                Oberleutnant   oberleutnant    
    • Victoires :                     206       victoire1 = 8 (dont 4 quadrimoteurs) - urss1 = 198
    • Missions :                      500
    • Unités :                           jg3_peq  JG 3, jg5_peq JG 5, jg7_peq JG 7
    • Note :                                Le 1er Janvier 1945, Walter Schuck sera la garçon d’honneur du mariage de Theodore Weissenberger.
    • Décorations :
      • croix de fer 2 ième classe    : Croix de fer de 2ième classe : 19/05/1942
      • croix de fer 1ère classe   : Croix de fer de 1ère classe : 14/06/1942
      • Trophé d'honneur      : Trophée d’honneur : 23/03/1943
      • croix-allemande-en-or  : Croix allemande en or : 24/06/1943
      • croix-de-chevalier    : Croix de chevalier : 08/04/1944
      • croix de chealier avec feuille de chêne  : Croix de chevalier avec feuilles de chêne : 30/09/1944

Bf 109F-4_Fw.Walter Schuck. Petsamo, Finland, Winter 1942-1943

Bf 109F-4_Fw.Walter Schuck. Petsamo, Finland, Winter 1942-1943.

Bf 109F-4_Fw.Walter Schuck. Petsamo, Finland, Winter 1942-1943.

__________________________________________________

Fritz_Tegtmeier Fritz Tegtmeier : (1917 – 1999)

Fritz Tegtmeier entre dans la Luftwaffe en Octobre 1940 quand il rejoint le 2./JG54, mais ses débuts ne sont pas prometteurs car le 17 Novembre 1940, il est blessé dans un accident lorsque son avion connait un incendie  moteur et s’écrase. Il retourne dans son Staffel au printemps 1941 et remporte sa première victoire le 22 juin 1941 lors du premier jour de l’Opération Barbarossa. Le 10 Octobre après sa 7ième victoire, Tegtmeier  est à nouveau blessé lors d’une collision avec un Me Bf 110, ce qui l’oblige à sauter en parachute  au dessus de Gatschina et de prendre plusieurs mois de convalescence. Quand il retourne sur le front, en Avril 1942, il est affecté au 1./JG54 et il termine l’année avec un total de 29 victoires confirmées.

En Mai 1943, après avoir fait 53 victimes, Tegtmeier est retiré des combats pour devenir instructeur à l’Ost Erganzugsgruppe, où il y restera jusqu’en Septembre. De retour dans une unité combattante, il rejoint le 3./JG54 et en Novembre il abat son 75ième appareil et le 26 Mars 1944, l’ Oberfeldwebel Tegtmeier atteint les 99 victoires. Promu au grade de  Leutnant le 20 Avril 1944, il dépasse la barre des 100 réalisations le 3 Mai en descendant deux appareils soviétiques. Nommé Staffelkapitän du 3./JG54, Tegtmeier termine l’année 44 avec 139 avions abattus.

A la mi Mars 1945, il est envoyé au JG7 pour une conversion sur Me 262, malheureusement il n’aura aucune victoire avec cet appareil. Tegtmeier est désigné pour recevoir les feuilles de chêne à sa croix de chevalier, mais la fin de la guerre l’empêchera de recevoir ce titre.

    • Grade final :                Oberleutnant   oberleutnant      
    • Victoires :                     146       urss1 = 146
    • Missions :                      530
    • Unités :                            jg54_peq JG 54, jg7_peq JG 7
    • Note :                                -
    • Décorations :
      • croix de fer 2 ième classe    : Croix de fer de 2ième classe : _ _/_ _/_ _
      • croix de fer 1ère classe   : Croix de fer de 1ère classe : _ _/_ _/_ _
      • Trophé d'honneur      : Trophée d’honneur : 05/10/142
      • croix-allemande-en-or  : Croix allemande en or : 20/03/1943
      • croix-de-chevalier     : Croix de chevalier : 28/03/1944

Fritz. Tegtmeire. Bf 109F-4 du 2-JG54 Russie 1941

Fritz Tegtmeire. Bf 109F-4 du 2-JG54 Russie 1941

Fritz Tegtmeire. Bf 109F-4 du 2-JG54 Russie 1941

__________________________________________________

Franz Schall Franz Schall : (1918 – 1945)

Franz Schall est né en Autriche, et après l’annexion de cette dernière en 1938 par le Reich, il s’enrôle dans la Luftwaffe où il sert d’abord comme membre d’une unité de batterie  antiaérienne. Ensuite il suis une formation de pilote de chasse à partir du 1 Septembre 1941. Il rejoint en Février 1943 le 3./JG52 comme Leutnant et combat sur le front russe. Schall connaît sa première victoire le 26 Mai 1943  et il termine l’année avec 26 réalisations. A la mi Mai 1944 il est détenteur de 50 victoires, il est alors promu Staffelkapitän du 3./JG52 et le 11 Août il abat son 75ième adversaire. Ensuite Schall est particulièrement performant car en 1 mois il détruit 41 autres appareils soviétiques dont 11 le 26 Août et 13 le 31. Franz Schall est abattu à quatre reprises par la Flak mais il a toujours réussi à atterrir avec son appareil, une fois même derrière les lignes ennemies. Il a alors 117 victoires confirmées.

Peu de temps après, il est promu Oberleutnant et est transféré au Kommando Nowotny commandé par le légendaire Major Walter Nowotny, il prend le commandement du 2ième Staffel, et avec les nouveaux jets, Schall descend plusieurs chasseurs américains P-51 Mustang  et P-47 Thunderbolt. Le 8 Novembre 1944 il est à son tour abattu par un chasseur de l’USAAF qui l’oblige à abandonner son avion.

Après la mort de Nowotny, les pilotes et le personnel survivants du Kommando Nowotny sont transférés au JG7, Schall est alors Hauptmann et prend le commandement du 10./JG7. Il continue à remporter des victoires à bord de son jet, mais beaucoup ne sont pas confirmées en raison de la détérioration des sources officielles. Le 4 Avril il abat un chasseur ennemi et est lui abattu, il doit à nouveau quitter son Me 262, Le 10 Avril 1945, après avoir descendu sa 133ième victime, Schall tente un atterrissage d’urgence à Parchim, son appareil roule dans un trou de bombe et explose, tuant son pilote instantanément.

    • Grade final :                Hauptmann   hauptmann
    • Victoires :                     133       victoire1 = 17 (dont 6 quadrimoteurs) - urss1 = 116 (dont 61 Il-2 Sturmoviks)
    • Missions :                      530
    • Unités :                           JG 52  JG 52, Kommando Nowotny, jg7_peq JG 7
    • Note :                                Toutes les victoires à l’Ouest de Franz Schall ont été obtenu sur Me 262  .
    • Décorations :
      • croix de fer 2 ième classe    : Croix de fer de 2ième classe : _ _/_ _/_ _
      • croix de fer 1ère classe   : Croix de fer de 1ère classe : _ _/_ _/_ _
      • Trophé d'honneur      : Trophée d’honneur : 22/02/1944
      • croix-allemande-en-or  : Croix allemande en or : 20/03/1944
      • croix-de-chevalier    : Croix de chevalier : 10/10/1944

Franz Schall et son Me 262 - Kommando Nowotny

Franz Schall et son Me 262 – Kommando Nowotny

Me 262 Franz Schall - Kommando Nowotny

__________________________________________________

Hans Waldmann Hans Waldmann : (1922 – 1945)                                                                     emblème personnel de Hans waldmann : Emblème personnel de Hans Waldmann

Hans Waldmann s’engage dans la Luftwaffe au milieu  de l’année 1940 et, à la fin de sa formation de pilote, il intègre le 6./JG52 le 21 Août 1942 comme Unteroffizier. Contrairement à la plupart des autres As, son succès est immédiat. Il connaît sa première victoire le 7 Septembre 1942 et son score atteint les 20 appareils abattus à la fin de la même année. Il continue à être un pilote efficace car en un an de vol il a déjà détruit plus de 80 avions soviétiques.

Après sa 84ième victoire, le 1er Septembre 1943, Waldmann est transféré à l’ErgGr. Ost (groupe de réserve de l’Est), c’est là qu’il abat son premier quadrimoteur le 5 Janvier 1944, un B-17 Flying Fortress.  Peu de temps après, il est envoyé à l’école de formation des officiers. De retour à la fin février 1944, le Leutnant Waldmann est nommé Staffelkapitän du 4./JG52 et continue d’accumuler les succès, ainsi il atteint la barre magique des 100 victoires le 11 Avril, et le 7 Mai son score est de 120 avions détruits.

Lorsqu’il totalise 125 victoires, Waldmann est muté et devient le Staffelkapitän du 8./JG3. Avec cette unité il commence ses premiers combats sur le front de l’Ouest, et en Août 1944, il totalise 7 victoires sur ce front dont 5 P-47 Thunderbolt.

En Décembre 1944, Waldmann est Oberleutnant, il est alors transféré au 3./JG7 et le 22 Février 1945, il détruit 2 P-51 Mustang . Cependant le 18 Mars 1945, Waldmann est tué lorsque  son Me 262 A-1 « 3 Jaune«  entre en collision avec son ailier lors d’un épais brouillard au dessus de la ville de Schwarzenbek.

    • Grade final :                Oberleutnant   oberleutnant
    • Victoires :                     134       victoire1 = 10 (dont 2 quadrimoteurs) - urss1 = 124 (dont 32 Il-2 Sturmoviks)
    • Missions :                      527
    • Unités :                           JG 52  JG 52, jg3_peq JG 3 , jg7_peq JG 7
    • Note :                                Hans Waldmann a détruit aussi plus de 40 véhicules au sol.
    • Décorations :
      • croix de fer 2 ième classe    : Croix de fer de 2ième classe : _ _/_ _/_ _
      • croix de fer 1ère classe   : Croix de fer de 1ère classe : _ _/_ _/_ _
      • Trophé d'honneur      : Trophée d’honneur : 10/03/1943
      • croix-allemande-en-or  : Croix allemande en or : 17/04/1943
      • croix-de-chevalier    : Croix de chevalier : 05/02/1944

Bf 109G 4 de Hans Waldmann 6JG52 Russie Juin 1943

Bf 109G 4 de Hans Waldmann 6./JG52. Russie, Juin 1943

38. Bf 109G-4 Yellow 3 flown by Unteroffizier Hans Waldmann 6.JG 52, June 1943

__________________________________________________

Rudolf_Rademacher Rudolf « Rudi » Rademacher : (1913 – 1953)

Après sa formation de pilote, Rudolf Rademacher intègre le 3./JG54 le 1er Décembre 1941 comme Unteroffizier. Il abat un appareil soviétique dès sa 5ième mission le 9 Janvier 1942. En octobre son score s’élève à 22 mais son ascension de grand pilote commence lorsqu’il est transféré au 1./JG54 et qu’il rejoint le « Scharm Nowotny » composé de Walter Nowotny (258v), de Anton Dobele (94v) et de Karl Schnorrer (46v). L’ensemble des pilotes de ce Schwarm obtiendront plus de 500 victoires. Promu au grade de Oberfelwebel, Rademacher abat sa 45ième victime le 5 Juillet 1943. A la fin de cette même année, il revendique 61 victoires, et c’est à ce moment là que le « Schwarm Novotny » est dissout avec la mort de Dobele et l’interdiction de Walter Nowotny de voler en mission de combat.

Rademarcher reste au JG54 jusque fin Août 1944 puis est transféré au 1./JG Nord, rebaptisé E JG1 ( groupe de réserve 1) basé à Sagan, où il y sert comme instructeur. Malgré son rôle de formateur, il peut prendre part à une mission de combat et revendique la destruction de quatre bombardiers quadrimoteurs ainsi que d’un chasseur P-47 Thunderbolt. Le 18 Septembre 1944, lors d’une attaque de bombardiers de l’USAAF, Rademacher est gravement blessé lorsque son Fw 190 A-8  »13 Blanc » (W.Nr. 350 193) est abattu. Il reçoit la Ritterkreuz des mains même de Hannes Trautloft pour ses 81 victoires.

En Janvier 1945, le leutnant Rademacher est transféré au 11./JG7 pour y suivre une formation de conversion sur les nouveaux Jets, il fallait 6 sorties et 150 minutes de vol pour être déclaré opérationnel et le 1er Février 1945, il remporte sa première victoire à bord d’un Me 262. 6 autres s’ajouteront ce même mois. Selon certaines sources, Rademacher aurait abattu 16 appareils avec son avion à réaction, dont plusieurs Herausschüsse ( dommage important sur bombardier l’obligeant à quitter la formation), mais ces chiffres varies de 8 destructions à 24. Le 13 Juin 1953, « Rudi » Rademacher se tue dans un accident de planeur à Lüneburg.

    • Grade final :                Leutnant   leutnant
    • Victoires :                     126       victoire1 = 21 + 29 non confirmées (dont 11 quadrimoteurs) - urss1 = 76 (dont 21 Il-2 Sturmoviks)
    • Missions :                      + 500
    • Unités :                            jg54_peq JG 54, E-JG1, jg7_peq JG 7
    • Note :                                Suivant différentes sources, Rademacher aurait 97, 102 ou 126 victoires.
    • Décorations :
      • croix de fer 2 ième classe    : Croix de fer de 2ième classe : _ _/_ _/_ _
      • croix de fer 1ère classe   : Croix de fer de 1ère classe : _ _/_ _/_ _
      •  Trophé d'honneur     : Trophée d’honneur : 19/10/1942
      • croix-allemande-en-or  : Croix allemande en or : 30/04/1943
      • croix-de-chevalier    : Croix de chevalier : 30/09/1944

Bf 109F White 10 piloté par le lieutenant Rudolf Rademacher 1.JG 54 été 1943

Bf 109F   »10 Blanc » de Rudolf Rademacher. 1./JG 54 été 1943

Bf 109F White 10 piloté par  Rudolf Rademacher 1.JG 54 été 1943

__________________________________________________

Siegfried Freytag Siegfried Freytag : (1919 – 2003)

Siegfried freytag entre dans une unité de la Luftwaffe en 1940, il incorpore le 6./JG77 et remporte sa première victoire le 31 Octobre 1940 lorsqu’il abat un patrouilleur maritime britannique Lockheed_Hudson. Il prend ensuite part à l’invasion de la Grèce ainsi que de la Crète au printemps 1941 où il obtient sa deuxième victoire.

C’est sur le front Est avec l’Opération Barbarossa qu’il va se distinguer. Un an plus tard, après 360 missions, il totalise 57 victoires aériennes et 12 au sol, il est alors Oberleutnant. Le 27 Juin 1942 il est promu Staffelkapitän du 1./JG77 et rejoint le front méditerranéen.

Entre Juillet et Octobre, ses missions sont principalement au dessus de Malte. Là, Freytag augmente son score de 21 victoires et plusieurs autres non confirmées, ce qui porte ses succès à 78 appareils abattus. Il est alors le meilleur pilote de l’axe au dessus de Malte, il est surnommé « Der Stern Von Malta – l’Etoile de Malte ». Freytag fait toute l’attention des chasseurs de la RAF et le 27 Juillet il est abattu par un Spitfire, mais il réussit à sauter de son appareil puis repêché par un hydravion trimoteur Do 24 juste au moment où une vedette britannique tentait de le récupérer. Il opère ensuite en Afrique du Nord où il remporte 16 nouvelles victoires. Le 23 Mars 1943, Freytag et promu Gruppenkommandeur du II./JG77 et se retrouve en Sicile. Le 12 Juillet il est descendu par un P-38 Lightning, il est forcé de sauter en parachute et sera blessé.

Après un temps de convalescence, il reprend le commandement du II./JG77 et est transféré en Allemagne pour la défense du Reich. Le 25 Décembre 1944, Freytag est nommé par intérim Kommodore du JG77 lorsque que le Major Johannes Wiese (133v) et blessé suite à un combat aérien en haute altitude. Freytag remporte sa dernière victoire le 1 Janvier 1945. Il reprend à nouveau le commandement par intérim du JG77 à la suite de la mort du Kommodore Erich Leie (118v).

Au 1er Avril 1945 il est transféré au Stab./JG51 puis presque immédiatement au JG7 où il devient Gruppenkommandeur mais la fin de la guerre l’empêche de prendre réellement ses fonctions. Prisonnier de guerre par les américains, il travaille comme interprète et à la sortie de sa captivité il découvre que toute sa famille et ses amis sont mort sous les bombardements, Freytag s’engage en 1952 dans la Légion étrangère française et part combattre en Indochine puis en Algérie et à Djibouti. Durant toutes ces années dans la Légion étrangère, Freytag n’a jamais fait état de son prestigieux passé dans la Luftwaffe.

    • Grade final :                Major   major
    • Victoires :                     102       victoire1 = 52 (dont 3 quadrimoteurs) - urss1 = 49 
    • Missions :                      879
    • Unités :                           Jg77_peq  JG 77, jg51_peq JG 51, jg7_peq JG 7
    • Note :                                Siegfried Freytag est enterré dans le carré de la légion du petit cimetière de Puyloubier.
    • Décorations :
      • croix de fer 2 ième classe   : Croix de fer de 2ième classe : _ _/_ _/_ _
      • croix de fer 1ère classe   : Croix de fer de 1ère classe : _ _/_ _/_ _
      • Trophé d'honneur      : Trophée d’honneur : 18/05/1942
      • croix-de-chevalier     : Croix de chevalier : 03/07/1942
      • croix-allemande-en-or   : Croix allemande en or : 25/01/1943

Freytag 109G-2 2 Blanc I.JG77 G-2  Campagne de Malte fin  Septembre 42

Freytag  Me Bf 109G-2   »2 Blanc »  I./JG77   Campagne de Malte fin  Septembre 1942

__________________________________________________

Heinz Arnold Heinz Arnold  : (1919 – 1945)

Heinz Arnold entre dans la Luftwaffe en Septembre 1939 comme technicien à la Kampffliegerschule à Tutow puis il débute sa formation de pilote le 27 Janvier 1940. Sa carrière en unité commence au JG5 sur le front de l’Est, d’abord avec le 7./JG5 puis à partir de septembre 1944 avec  le 10./JG5. Il remporte 42 victoires sur ce front avant d’être transféré au 11./JG7 à la fin de l’année. Il remporte 7 victoires à bord d’un Me 262 dont 5 bombardiers quadrimoteurs. Arnold est tué au combat, probablement par un P-51 Mustang, lors d’une mission d’attaque au sol à Großebersdorf dans la région de Thuringer Wald en Allemagne le 17 Avril 1945.

    • Grade final :                Oberfeldwebel   Oberfelwebel 
    • Victoires :                     49       victoire1 = 7 (dont 5 quadrimoteurs) - urss1 = 42 
    • Missions :                      -
    • Unités :                           jg5_peq  JG 5, jg7_peq JG 7
    • Note :                                -
    • Décorations :
      • croix de fer 2 ième classe   : Croix de fer de 2ième classe : _ _/_ _/_ _
      • croix de fer 1ère classe   : Croix de fer de 1ère classe : _ _/_ _/_ _
      • Trophé d'honneur      : Trophée d’honneur : _ _/_ _/_ _
      • croix-allemande-en-or  : Croix allemande en or : _ _/_ _/_ _

Me 26 Heinz Arnold 11.JG7

Me 262 de  Heinz Arnold.  11./JG7  -  Prague-Ruzyn 1945

__________________________________________________


Laisser un commentaire

 

alpin38 |
tpeseconde |
continent |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | humanitehistoire
| histoirefanonfalsifiee
| pcakkus